webleads-tracker

Bien-vivre

Stress au travail : facteurs et solutions

Stress au travail : facteurs et solutions



Depuis qu’on a établi assez fermement le lien entre le bien-être au travail et la productivité, le stress au travail se trouve de plus en plus au cœur des débats. Que risque-t-on vraiment à être stressé au quotidien ? Comment lutter efficacement contre le stress, ou du moins apprendre à le maîtriser ? Dans cet article, vous trouverez quelques éléments de réponse sur le stress et sur la façon de l’éradiquer.

Stress au travail : comment le repérer ?

Entre heures supplémentaires, objectifs inatteignables ou encore mauvaise ambiance, le travail peut facilement devenir source de stress. La France d’ailleurs se situerait dans le peloton de queue des pays d’Europe en matière de prévention des risques psychosociaux, selon l’Agence Européenne pour la sécurité et la santé au travail.

Comment le stress se manifeste-t-il ?
Chez la plupart des individus, il se traduirait par une fatigue démesurée, une irritabilité accrue ainsi qu’une anxiété quasi-permanente. Bien souvent, les causes sont : la perte de contrôle, l’imprévisibilité d’une situation, une nouveauté non préparée ou bien une menace sur soi-même. Ce sont, en tout cas, les causes avancées par le Centre d’Études sur le Stress Humain (CESH).

Gérer son stress efficacement

Gérer son stress n’est pas évident, mais il existe tout de même quelques astuces pour aider à mieux le maîtriser au quotidien. En voici quelques-unes :

  • Identifier les facteurs de stress,

  • Anticiper les missions difficiles en prenant de l’avance,

  • S’autoriser des pauses occasionnelles à certains moments de la journée. L’isolement avec ou sans ses collègues permet de s’aérer l’esprit et de relativiser. De la même façon, on peut en profiter pour s’accorder quelques minutes de méditation.

  • Effectuer des exercices de respiration. Prendre de grandes inspirations et se concentrer sur l’instant présent permet généralement de se détendre. Il est plus facile de se libérer des pensées “parasitantes” générant du stress : la réunion de demain m’angoisse… ou encore “comment vais-je réussir à terminer ce projet ?”.

  • Pratiquer quelques minutes de marche ou une activité sportive matin ou soir. Le sport libère les endorphines, il fait donc du bien au corps comme au mental.

  • Éteindre son smartphone, si c’est possible. Ce petit appareil de notre quotidien nous incite en effet à toujours être alerte et peut être en lui-même générateur de stress profond.

Malheureusement, même en mettant en pratique ces conseils, chez certaines personnes, le stress au travail peut prendre une telle ampleur qu’une coupure s’avère nécessaire. Malgré toutes les mesures mises en place dans les entreprises, on assiste donc sans grande surprise à la montée en puissance des années de césure, dites “sabbatiques”.

L’année sabbatique de plus en plus plébiscitée

On constate que le congé sabbatique convainc de plus en plus d’Européens et de plus en plus jeunes. Au-delà d’une mode, il s’agit bel et bien ici de se libérer des contraintes professionnelles en prenant une année “pour soi ”.

Le principe est plutôt avantageux pour les employés, qui mettent provisoirement un terme à leur contrat de travail pour ensuite retrouver le poste qu’ils ont quitté. Outre une pause, ça peut être l’occasion de s’exercer à une autre activité, pour affiner son orientation professionnelle. Que des bénéfices, donc !

C’est pourquoi en Europe, ils sont nombreux à y songer. L’agence de voyages en ligne Opodo a d’ailleurs réalisé une étude sur un panel de 12 000 personnes provenant de 8 pays d’Europe différents. Voici le résultat, sous forme d’infographie.Le constat est sans appel ! Le congé sabbatique serait donc envisagé par pas moins de 67% des Français. De quoi s’interroger sur la qualité des actions mises en place dans les entreprises modernes…



Une news de Braud Stephane


Si vous avez aimé cet article,
partagez le !