webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Nicolas Mainetti, directeur de l’IUT d’Auvergne, rencontre les présidents de l’INTERCLUBS

Nicolas Mainetti, directeur de l’IUT d’Auvergne, rencontre les présidents de l’INTERCLUBS
Directeurs et responsables des projets innovants de l’IUT et de l’Interclubs.

Nicolas MAINETTI, le nouveau directeur de l’IUT d’Auvergne, est intervenu le jeudi 20 novembre 2014 à 7h30 au Novotel du Brézet devant les 21 présidents des clubs et associations économiques de l’INTERCLUBS du Grand Clermont sur le thème « IUT, des projets innovants ».


Après avoir rappelé qu’il existe deux IUT en Auvergne qui regroupent 2 800 étudiants sur 6 sites, Nicolas MAINETTI insiste sur la particularité du DUT (diplôme universitaire de technologie qui est le seul diplôme universitaire dont le programme est national et qui est ainsi reconnu par les milieux professionnels). Il précise que la formation dispensée par l’IUT est plus lourde que celle des licences professionnelles de l’université et que les équipes pédagogiques sont issues de formations très mixtes ce qui est plus déstabilisant mais aussi beaucoup plus riche. Il souligne également la grande diversité des statuts des enseignants dont 1/3 sont des enseignants chercheurs, 1/3 des professeurs agrégés professionnels de la pédagogie et 1/3 sont des intervenants professionnels.

Il annonce ensuite que le Master Technologie Biomédicales s’ouvre à l’entrepreneuriat. En effet, les nouvelles avancées technologiques dans le domaine de la santé ont engendré de nouveaux besoins suscitant la réflexion sur la mise en place de formations innovantes destinées à anticiper de nouveaux métiers.

C’est dans ce contexte que deux composantes de l’Université d’Auvergne, l’Institut Universitaire de Technologie et la Faculté de Médecine, ont mis en commun leur expertise en ingénierie de formation, pour proposer un diplôme de Master, au niveau ingénieur, au contenu transversal sur les technologies biomédicales.

En effet, la mise en place de grandes plateformes de technologie et d’imagerie dans le domaine de la santé a fait apparaître des besoins de qualification à des niveaux intermédiaires entre le technicien supérieur et le médecin. C’est ainsi que l’IUT et la Faculté de Médecine ont été amenés à travailler ensemble sur l’élaboration de cette formation unique en France.

L’opportunité est donc forte, pour les futurs diplômés, de proposer leurs services en créant eux-mêmes leur propre société. C’est ce terrain favorable qu’entend exploiter les responsables de ce Master, en sensibilisant les étudiants à l’entrepreneuriat. Les IUT ont déjà une expertise certaine grâce au réseau Créa’IUT et c’est dans ce contexte que le Master Technologies biomédicales participe aux 24 h de l’entrepreneuriat, les 15 et 16 décembre 2014, à l’IUT. Cette manifestation est destinée à sensibiliser les étudiants du Master aux spécificités de la création d’entreprise à travers l’organisation de groupes de travaux thématiques, de tests et de projets fictifs. Une remise des prix récompensera les meilleurs projets.

Après avoir souligné que les échanges entre les universités et les entreprises doivent être renforcés, il constate que, du fait de la crise de l’emploi, la perception du travail par les étudiants évolue défavorablement car il leur fait de plus en plus peur.

Nicolas MAINETTI s’accorde avec les présidents de l’Interclubs pour s’employer à revaloriser les contrats en alternance qui régressent sachant qu’ils sont un bon moyen d’améliorer la perception que les étudiants ont du travail.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !