webleads-tracker

Information économique locale

Réseaux

Ô gré des saveurs, un restaurant mixant grande cuisine et apprentissage

Ô gré des saveurs, un restaurant mixant grande cuisine et apprentissage

Les membres du Club des 1000 se sont retrouvés au restaurant chamaliérois Ô gré des saveurs pour partager un déjeuner à forte valeur ajoutée. La table du 22 rue Pont de Vallière, Jacky Delalande l’a façonnée avec talent, de fortes convictions sur son métier et un investissement sans faille pour l’apprentissage. De quoi donner l’Ô à la bouche…


La rue est à sens unique, non loin de l’hôtel de ville de Chamalières. Au numéro 22 de la rue du Pont de Vallière, le restaurant ne paie pas de mine. A première vue, l’enseigne ne saute pas aux yeux mais les nombreux labels certifient la qualité de l’établissement (Gault & Millau, Guide Michelin, Bottin gourmand, Confrérie la Légendaire, Guide Champerard, Tourisme & handicap).

Jacky Delalande, brillant Maître Cuisinier de France, conduit sa petite équipe à la tête du seul restaurant certifié « Cuisinerie Gourmande » dans toute la région ! Dans une atmosphère conviviale et ensoleillée de fin de semaine, ils se sont donnés rendez-vous le 29 mai pour déjeuner à l’invitation du Club des 1000. Les onze membres dirigeants d’entreprise présents ont partagé la tablée du déjeuner dans le plaisir des papilles et des échanges chaleureusement sociétaux.

Cuisiner, ou la transmission de l’art culinaire

Outre le menu appétissant énoncé par la jeune responsable de salle, l’intérêt de cette table ouverte réside dans l’implication du maître des lieux dans la formation et l’apprentissage.
Apôtre de la grande cuisine pour tous, loin des cuisiniers fraîchement démoulés des émissions TV, Jacky défend la noblesse de la restauration et le métier de cuisinier. L’art de la table à la française. Il ne déroge pas au choix des produits sur le marché, qu’il travaille avec talent en cuisine. Il façonne maison pour ses clients gourmets, à mille lieux des plats cuisinés réchauffés. La carte change au gré des saisons, un défi du renouvellement continu.

Attendu à une réception chez son parrain Régis Marcon, le « Toqué Gault et Millau » consacre une grande partie de son précieux temps à la formation. Très engagé dans l’apprentissage en restauration, il a expliqué aux dirigeants son engagement en faveur de la qualité du travail en cuisine, du temps passé derrière ces jeunes apprentis pour leur apprendre le maniement des casseroles et des ustensiles. Son investissement passionné et ses convictions en la matière donne à ce « Déj’ des 1000 » une forte valeur ajoutée gustative et sociétale.

Les 30 apprentis brillamment diplômés sortis de son rang reviennent souvent saluer le Maître Cuisinier de France. Le restaurant Ô gré des saveurs en vaut bien la peine. Un « bon plan », comme disent les jeunes qu’ils encadrent.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !