webleads-tracker

Information économique locale

Décideur

On oublie le TGV et on fonce

On oublie le TGV et on fonce

Claire Planche, administratrice de l’association “Objectif Capitales” aborde la nécessité de tout miser désormais sur des lignes ferroviaires modernisées et plus rapides, sans se soucier du TGV qui n’arrivera pas dans les gares d’Auvergne.


Certains en parlent depuis 20 ans, d’autres le rêvent, d’autres encore l’ont mille fois imaginé arrivant en gare de Clermont-Ferrand et offrant aux usagers, comme aux cadres de nos entreprises, une liaison vers Paris en moins de 2 heures. Le TGV fait partie des fantasmes des auvergnats. Il n’arrivera pas, ou du moins seuls nos arrières petits enfants le verront… peut être. En attendant, il devient urgent d’arrêter de se lamenter.

Passons à autre chose !

Les liaisons ferroviaires entre Clermont-Ferrand et Paris ou Lyon doivent s’imaginer autrement, avec la solution de trains accédant aux 220 Km/H grâce à la modernisation des voies et l’aménagement des passages à niveaux.

“Objectif Capitales” s’est donné pour mission d’agir en ce sens auprès des autorités compétentes.

Dans notre édition de vendredi, Claire Planche reviendra sur l’importance de l’accessibilité d’un territoire pour son attractivité humaine, culturelle et économique.



Un article de Marc-Alexis Roquejoffre

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !