webleads-tracker

Commerce

Opinions – Sébastien Pissavy “Une Plate-forme logistique partagée pour les commerçants”

Opinions – Sébastien Pissavy “Une Plate-forme logistique partagée pour les commerçants”

Dans sa rubrique “Opinions”, le Journal de l’éco donne la parole librement à des acteurs régionaux de notre économie. En créant à Aurillac le site Jeuxvideo.com, devenu le leader français et européen des sites d’informations sur les jeux vidéo, Sébastien Pissavy est à l’origine de l’une des plus belles “succès story” de l’Internet français ! C’est un honneur pour le Journal de l’éco de lui ouvrir ses colonnes…


Une Plate-forme logistique partagée pour les commerçants :

Certains ici se souviennent sans doute que j’avais tenté avec quelques amis de lancer un site de commerce de produits du terroir auvergnat : Testadaz.com.
Une aventure qui a duré 4 années avant de s’arrêter en 2009. Une des principales difficultés auxquelles nous ayons eu à faire face était la logistique. Un domaine que j’avais sous-estimé compte tenu des particularités de notre secteur d’activités d’alors : des produits de forme et de poids très variés, et aux exigences d’expédition très différentes, impliquant des emballages complexes donc longs et chers à réaliser.

Durant l’aventure Testadaz, j’imaginais que si nous trouvions notre rythme de croisière, nous pourrions mettre à disposition d’autres ecommerçants locaux notre plate-forme logistique. En effet, pour un commerçant, devoir gérer l’emballage de ses produits, leur affranchissement, les éventuelles déclarations de douane, et l’expédition partout dans le monde est une difficulté importante, ce qui conduit certains à se limiter volontairement : ne livrer qu’en France, ne pas livrer certains produits difficiles à emballer, ne pas dépasser un certain nombre de colis par jour, ou carrément ne pas faire d’e-commerce du tout !

Par ailleurs, pour la plupart des petits ecommerçants, les volumes ne sont pas suffisants pour négocier des rabais auprès de La Poste ou de ses concurrents, et des coûts d’achat d’emballages au juste prix… Quand en plus on se situe en zone rurale, ces difficultés-là sont accrues du fait de l’éloignement des fournisseurs d’emballages, des noeuds ferroviaires ou autoroutiers permettant de réduire les délais et les coûts d’expédition. Dans des villes plus importantes, des sociétés ont pu lancer ce genre de plates-formes logistiques travaillant en sous-traitance. C’est plus rarement le cas en zones rurales, moins rentables…

Le développement d’une plate-forme logistique commune à plusieurs e-commerçants aurait donc particulièrement du sens dans une petite ville à la campagne comme Aurillac. Prendre en charge l’emballage et l’expédition des produits pour les e-commerçants leur permettrait de se focaliser sur leur coeur de métier : la vente et la relation avec le client. Ce serait même un outil de développement économique pour la région étant donné que ce genre de plates-formes pourrait aider de toutes petites boîtes qui se lancent dans l’e-commerce et n’ont pas les reins assez solides pour avoir leur propre logistique (comme c’était le cas de Testadaz).

On pourait même imaginer de développer ce projet sous un statut de SCOP, avec un environnement fiscal et social attractifs. J’ajoute que pour une telle plate-forme, les emplois créés ne seraient pas délocalisables puisqu’intimement liés au tissu économique local.

Bref, ça fait longtemps que je pense à cette idée, que je conçois presque comme un “équipement structurant” pour la région (comme disent les agents de développement).
Si hier comme aujourd’hui, pour qu’une région se développe, il fallait des autoroutes, le TGV ou un aéroport, demain sans doute faudra-t-il d’autres équipements. L’un d’eux est indéniablement la capacité logistique B2C pour exporter le savoir-faire des producteurs locaux dans le monde entier.

Que pensez-vous de cela ?

 

Pour retrouver cet article ainsi que l’ensemble des publications de Sébastien Pissavy, rendez-vous sur son blog : cliquez ici

Pour découvrir le livre de Sébastien Pissavy : cliquez sur l’image

1367831075-jvbook-mini



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !