webleads-tracker

Services aux particuliers

Par amour de la terre, Antoine Dessaigne nous emmène dans le jardin de sa création où passion et savoir-faire se révèlent à nos yeux contemplateurs

Par amour de la terre, Antoine Dessaigne nous emmène dans le jardin de sa création où passion et savoir-faire se révèlent à nos yeux contemplateurs

Lequel d’entre nous n’a jamais rêvé de se lever chaque matin et de pouvoir poser sur son jardin un regard satisfait devant une pelouse impeccable, des rosiers bien taillés, une haie au cordeau et des massifs fleuris harmonieusement ? C’est l’art d’un travail bien fait que nous propose de réaliser Antoine Dessaigne avec Auvergne paysages, dans le Puy-de-Dôme.


Voici l’histoire d’un jeune créateur d’entreprise de 22 ans dont la détermination a rendu possible son rêve d’enfant : devenir paysagiste. « Tout petit déjà j’adorais passer du temps à aller gratter la terre dans le jardin de mes parents et c’est vers l’âge de 12 ans que j’ai su que je voulais en faire mon métier ». C’est à 16 ans qu’Antoine Dessaigne débute son apprentissage : « j’ai commencé à apprendre le métier de paysagiste en tant qu’apprenti avec un CAP en deux ans, suivi d’un BEP et d’un Brevet Professionnel Agricole d’un an chacun en Travaux d’Aménagements Paysagés au CFPPA (Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole) de St Flour dans le Cantal. J’ai d’abord travaillé pour une entreprise privée puis pour la ville d’Issoire et ces deux expériences m’ont énormément apportées en savoir-faire et en confiance. »

A la fin de ses études, Antoine Dessaigne se fait d’abord embaucher en CDD chez un paysagiste qui avait lui-même créé son entreprise 2 ans auparavant puis en CDI à la ville du Breuil-sur-Couze où il exercera jusqu’aux 6 premiers mois après sa création d’entreprise. «C’est la somme de toutes ces expériences qui m’a conforté dans l’idée de créer mon entreprise car je voyais que j’avais acquis le savoir-faire et l’autonomie nécessaires pour me lancer. J’ai également bénéficié d’une option d’enseignement création ou reprise d’une entreprise en dernière année au CFPPA où j’ai appris la comptabilité, la gestion informatique et à faire des devis, ce qui m’a beaucoup aidé sur le plan administratif. »

Dès ses débuts dans cette filière horticole, Antoine Dessaigne avait déjà l’idée de créer sa société : «j’avais besoin d’apprendre un métier où je pouvais mettre en avant un savoir-faire et travailler pour mon compte, j’ai pu débuter rapidement mon activité après la fin de ma formation car pendant les 4 années où j’étais apprenti, j’ai investi l’argent gagné – à la sueur de mon front – dans du matériel horticole neuf et professionnel à hauteur de 7000€. »

Antoine Dessaigne propose ses services aux particuliers et aux entreprises de la région Auvergne depuis janvier 2015 : « je réalise aussi bien des travaux d’entretien comme la tonte de gazon ou de haies, que des travaux de création d’allées, de haies fleuries ou de massifs incluant de la maçonnerie et je suis mobile, je me déplace facilement.» Pour sa première année d’activité notre paysagiste a projeté de réaliser environ 500 heures de travail : « je suis plutôt satisfait de mes premiers résultats après 7 mois d’activité. »

C’est par le bouche à oreille, la distribution de cartes de visites auprès des commerçants alentours et fort de valeurs qui animent le travail de la terre que notre paysagiste s’est fait connaître : « je pense que lorsque l’on travaille proprement, sans  ménager ses efforts et en étant agréable, les clients sont contents et nous recommandent, en plus c’est avantageux de faire appel à mes services car les particuliers bénéficient de 50% en crédit d’impôt. » Ses prochaines grandes étapes : « développer davantage mon portefeuille de clients professionnels, continuer à investir dans de l’équipement et pouvoir d’ici 3 ans vivre pleinement de mon travail .».Alors avec Antoine Dessaigne, facile de cultiver notre jardin !



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !