webleads-tracker

Actu

Parc d’hydroliennes près de Lyon : une première mondiale

Parc d’hydroliennes près de Lyon : une première mondiale
Les hydroliennes en cours de montage au Port de Lyon Édouard Herriot.

Quatre hydroliennes fluviales vont bientôt être installées dans le Rhône, à hauteur de Caluire et Cuire, près de Lyon, pour une durée de 18 ans. C’est une première mondiale dans le domaine du fluvial. Ce parc hydrolien, d’une puissance de 320 KW, produira 1 Gigawatt-heure d’électricité par an, soit l’équivalent de la consommation énergétique de 44 ménages et 300 tonnes de CO2 évitées par an.


Au terme d’un appel à projet par Voies navigables de France, c’est le groupement HydroQuest-Hydrowatt qui a été retenu pour cette installation, testée pendant 4 ans sur la Loire, à Orléans. Assemblées au Port de Lyon Edouard Herriot, les hydroliennes vont être acheminées par voie fluviale jusqu’à leur destination. Le projet est financé par le groupement, la banque Triodos et soutenu par l’Europe, par l’intermédiaire de la Région Auvergne Rhône-Alpes.

Une technologie particulièrement novatrice

L’électricité produite par les hydroliennes est une énergie verte 100% renouvelable. La technologie utilisée ne génère aucune pollution : pas d’émission à effet de serre, pas de pollution de l’eau ni de nuisance visuelle, le dispositif étant immergé. Alors que les éoliennes utilisent la vitesse du vent, les hydroliennes se servent du courant de l’eau pour produire de l’énergie.

L’hydrolien en plein développement

Ce projet annonce une nouvelle filière industrielle de l’avenir : l’hydrolien fluvial, avec bientôt d’autres parcs hydroliens fluviaux en France et dans le monde pour répondre aux besoins énergétiques croissants.
La société grenobloise HydroQuest a annoncé l’installation, en avril 2019, d’une hydrolienne marine sur le site d’essai de Paimpol-Bréhat, au large des côtes d’Armor, en Bretagne.

Les voies navigables de France, ce sont 4 300 personnes mobilisées au service du fluvial, 6700 km de fleuves, canaux et rivières canalisées, 4 000 ouvrages d’art et 40 000 hectares de domaine public fluvial.

Maud LAURENT



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !