webleads-tracker

Services et Équipements aux Entreprises

Patrice Chausse : « La mobilité intellectuelle de nos habitudes »

Patrice Chausse : « La mobilité intellectuelle de nos habitudes »

En tant que président de la fédération CINOV Auvergne-Limousin et créateur de l’entreprise DISTEC, Patrice Chausse souhaite développer le modèle de l’entreprise libérée. Les questions de mobilité se posent au quotidien et vont bientôt prendre de l’importance dans les mois à venir, avec la création de nouvelles agences.


La mobilité au service de l’entreprise libérée

L’entreprise DISTEC, gérée par Patrice Chausse, mêle l’ingénierie et l’architecture. La structure compte actuellement 15 collaborateurs, mais l’équipe devrait bientôt s’agrandir. « Nous avons pour objectif de recruter cinq personnes supplémentaires », déclare-t-il. Le problème de la mobilité se pose donc, pour chaque associé et collaborateur. « Plusieurs agences vont ouvrir, la prochaine sera à Lyon. Il faut donc pouvoir se rendre au mieux et de plus en plus vite sur les différents lieux de travail. Pour cela, nous serons installés tout proche du TGV, pour nos interventions sur Paris et dans la région PACA. »

Outre de nouveaux outils informatiques et numériques, Patrice Chausse souhaite instaurer le télétravail. Selon lui, le travail à domicile est « une véritable démarche pour l’entreprise libérée. Chacun, à notre niveau, allons participer à ce système. Le but étant d’adhérer à un modèle d’entreprise qui nous ressemble. Pour que ce modèle fonctionne, il faut que chacun ait le choix. Ce doit être dans l’intérêt de tous. Un salarié a tout à fait le droit d’avoir des enfants en bas âge, d’adapter ses horaires pour des raisons personnelles. Avant tout, il ne faut pas l’imposer ou ajouter des contraintes. » C’est également une façon de réduire les coûts de déplacement pour les entreprises. Selon l’entrepreneur, il s’agit de « la mobilité intellectuelle de nos habitudes ». Un modèle qu’il souhaite instaurer rapidement au sein de ses différentes agences.

Nous défendons les mêmes valeurs

En plus d’être chef d’entreprise, Patrice Chausse est également président d’Auvergne-Limousin, pour la fédération CINOV. Il s’identifie comme « une sorte de capitaine d’équipe, un animateur de compétences. » CINOV est une fédération qu’il qualifie de libérée, à l’image de DISTEC. « Quatre groupes de travail sont actifs aujourd’hui. Le télétravail en fait partie, mais aussi les relations avec le monde étudiant, la maquette numérique et les questions de l’ingénierie publique. » Toutes les réunions, ateliers et interventions sont menées bénévolement. « Nous avons toujours des bonnes âmes qui sont prêtes à investir de leur temps pour travailler sur ces différents sujets. » Au-delà des réunions et thématiques abordées, c’est pour Patrice Chausse un réel « besoin de se fédérer. Si les TPE et PME veulent être entendues, il faut qu’elles soient rassemblées.  Au sein de CINOV, nous avons des entreprises aux idées communes et nous défendons les mêmes valeurs. »

A propos de CINOV

CINOV est l’une des deux fédérations représentatives de la branche conseil, ingénierie et numérique. Elle fédère 14 syndicats techniques et 16 chambres régionales. La fédération co-anime la Convention Collective Nationale de la branche conseil, ingénierie et numérique. CINOV est composée de 70% d’ingénieurs et cadres, collaborant dans plus de 60 000 structures, dont plus de 80% sont des TPE/PME.

A propos de DISTEC

DISTEC est une entreprise autonome et pluridisciplinaire, qui mêle l’ingénierie et l’architecture. Patrice Chausse relate que « tout le monde est sous le même toit. Nos collaborateurs sont polyvalents dans leurs compétences et sont capables de traiter un sujet, de A à Z. Nos clients ont donc un seul interlocuteurs et aucune sous-traitance extérieure. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !