webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Patrick Ozoux, CCEF Auvergne : “Nous sommes prêts à apporter notre pierre à l’export !”

Patrick Ozoux, CCEF Auvergne : “Nous sommes prêts à apporter notre pierre à l’export !”

Les Conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) sont des bénévoles qui ont pour mission d’observer, de suivre et de favoriser le commerce extérieur du pays. Au nombre de 4 300 dans le monde à travers 146 pays, leurs membres tissent une toile redoutable lorsqu’il s’agit d’activer un réseau pour aider une entreprise à exporter ou valoriser l’attractivité d’un territoire. En Auvergne, ce sont 30 CCEF qui sont à pied d’œuvre, sous la présidence de Patrick Ozoux. Le Journal de l’éco a rencontré ce dernier, par ailleurs directeur de Michelin Développement.


Patrick Ozoux, diplômé de Sup de Co Dijon, est entré dans le groupe Michelin en 1978. Il occupe successivement les postes de directeur commercial durant 5 ans en Égypte puis en Côte d’Ivoire avant de passer 6 années en Suisse, toujours en tant que directeur commercial puis détaché auprès du Bureau International du Travail (BIT). Son rôle consiste à mettre au point une formation à destination des gouvernements pour les accompagner dans leurs restructurations sectorielles. « Prenons l’exemple de l’Ile Maurice qui avait une économie très fortement dépendante de la canne à sucre et qui a dû faire face à une récession mondiale. Il lui a fallu reconvertir son économie en pariant tout d’abord sur le textile qui a rapidement cru puis décru car des concurrents moins chers ont fait leur apparition sur le marché mondial. L’Ile Maurice s’est finalement reconvertie dans les services financiers. Le BIT a accompagné ce gouvernement durant toutes ces restructurations.», explique Patrick Ozoux. Celui-ci quittera finalement le Bureau International du Travail pour devenir responsable du bureau de représentation de Michelin à Bruxelles.

Fort de ces expériences à l’international, Patrick Ozoux est aujourd’hui en poste au siège de Clermont-Ferrand en tant que directeur de Michelin Développement. « Depuis 1990, le groupe Michelin aide les PME à créer de l’emploi dans les bassins où le groupe est implanté en prodiguant des conseils d’ordre techniques, juridiques, pour l’export, pour l’organisation, pour la protection de la propriété intellectuelle, etc. Le groupe octroie également des aides financières par le biais de prêts à taux bonifiés. Nous faisons cela dans le cadre de notre responsabilité d’entreprise. Nous tenons à jouer notre rôle d’entreprise citoyenne. C’est une sorte de bénévolat économique qui existe également chez Michelin aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en Espagne et en Italie. Depuis 1990, plus de 20 000 emplois ont été accompagnés par Michelin Développement. Le montant des aides financières en cours en France est actuellement de 12 millions d’euros. »

L’ action des CCEF s’apparente à du bénévolat et est entièrement gratuite

Depuis le 1er janvier 2014, Patrick Ozoux est également le président du comité CCEF Auvergne. Qu’est ce qu’un CCEF ? « Les CCEF sont des Conseillers du Commerce Extérieur de la France. Au nombre de 4 300 à travers le monde et présents dans 146 pays, ils sont nommés par décret du Premier Ministre sur proposition du Ministre du Commerce Extérieur pour des mandats de trois ans renouvelable. Les CCEF sont une trentaine en Auvergne. Leur action s’apparente à du bénévolat et est entièrement gratuite. La première mission des CCEF est de conseiller les pouvoirs publics, tant sur les opportunités de développement à l’international que sur l’attractivité du territoire régional. La deuxième mission consiste à apporter un appui aux PME auvergnates dans leurs démarches à l’international, notamment via des opérations de parrainage. Une PME qui a commencé ou qui souhaite exporter et qui rencontre des difficultés va pouvoir bénéficier d’un accompagnement et de conseils durant un an. Les CCEF vont faire jouer le réseau dont ils disposent dans le monde sur des marchés ciblés. La dernière mission des CCEF est d’apporter un soutien aux jeunes et de l’information sur l’international. Les CCEF mènent des opérations de formation, des actions en direction des VIE (Volontaires à l’International en Entreprise). Le but étant de sensibiliser les jeunes à l’importance de l’export tout en les aiguillant vers des schémas de pensée efficaces. »

Le profil des CCEF est très varié, comme le souligne encore Patrick Ozoux : « Nous avons de tout ! C’est cette diversité qui est très enrichissante… Nous avons des chefs d’entreprises, des directeurs et propriétaires de PME qui ont particulièrement bien réussi à l’export. Certains CCEF sont issus de grands groupes de la région comme Michelin ou Limagrain. Quelques-uns aussi reviennent de l’étranger et sont d’anciens expatriés. Chacun a son domaine de compétence, soit sectorielle, soit géographique. » Les CCEF sont placés sous l’autorité du préfet de région et travaillent avec la Direction régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi (DIRECCTE). « Nous avons un certain nombre de groupes de travail : le groupe parrainages, le groupe formations, le groupe aéronautique, le groupe nutrition-santé et le groupe agroalimentaire. », précise Patrick Ozoux.

En tant que nouveau président des CCEF de la région Auvergne depuis janvier 2014, Patrick Ozoux souhaite leur donner une meilleure visibilité : « Il faut que les PME connaissent mieux notre action et fassent appel à nous plus régulièrement et plus largement. Je rappelle que notre action est entièrement gratuite. » Pour faire appel aux CCEF, les entreprises concernées peuvent contacter n’importe quel membre par le biais du site Internet du comité ou encore contacter le service international de la CCI Auvergne et demander à être mis en contact avec un CCEF. « Les CCEF sont ouverts à tout nouveau contact et sont prêts à apporter leur pierre à l’export à partir de l’Auvergne ! », conclut Patrick Ozoux en rappelant la devise du comité : « L’audace de la France à l’international ! ».



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !