webleads-tracker

Société

Petites villes de demain | 226 communes de la Région impliquées dans le programme

Petites villes de demain | 226 communes de la Région impliquées dans le programme
Le village du Mont-Dore dans le Puy-de-Dôme fait partie du programme Petites villes de demain.

Le programme Petites villes de demain s’adresse aux villes de moins de 20 000 habitants exerçant des fonctions de centralité territoriale (en raison des équipements ou services dont elles sont dotées) et montrent des signes de fragilité.  Le programme concerne près de 200 communes de la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Ces petites villes rurales rassemblent 9.3 millions d’habitants, soit 14.5% de la population métropolitaine.  Si elles connaissant de nombreuses difficultés économiques et sociales, elles démontrent actuellement leur attractivité et leur inventivité qu’il s’agit de soutenir.

Parmi près de 1000 collectivités accompagnées par le programme ; 226 sont issues de la région Auvergne-Rhône-Alpes, dont 32 se trouvent dans le département du Puy-de-Dôme, 27 dans la Haute-Loire, 26 dans le Cantal, 22 dans le département de l’Ain, 18 en Haute-Savoie, 17 dans la Loire, 15 dans l’Allier, 14 en Savoie, dans le Rhône et en Isère, ainsi que 13 en Ardèche et 12 dans la Drôme.

Petites villes de demain vise à améliorer les conditions de vie des habitants des petites communes et des territoires alentour, en accompagnant les collectivités dans des trajectoires dynamiques et respectueuses de l’environnement.

Petites villes de demain accompagne l’élaboration et la réalisation des projets de territoire. Là où des dispositifs de soutien à la revitalisation des centres des petites villes existent déjà, le programme viendra renforcer les moyens déjà mis en œuvre par les collectivités territoriales.

Là où ce type de dispositif n’existe pas encore, l’État proposera aux Régions et Départements concernés de le mettre en œuvre conjointement pour accompagner les collectivités dans la mise en place d’opération de revitalisation des territoires (ORT).

En fonction des partenariats locaux avec les conseils régionaux et départementaux qui interviennent déjà au travers leurs programmes d’aide, l’offre de services de l’État sera enrichie et adaptée au plus près de chaque territoire, en particulier pour :

  • Aider au diagnostic des territoires et des secteurs d’activités ;
  • Accompagner à la conception et au pilotage des projets de territoire ;
  • Accélérer la transformation du parc de logement, maintenir et développer les commerces et les services, encourager à l’adoption de pratiques écologiques,
  • Valoriser le patrimoine et les habitants comptent parmi les objectifs du programme ;
  • Apporter des solutions innovantes au service des projets des collectivités
  • Mettre en place et animer le réseau des petites villes du programme.

« Si les petites centralités font face à de nombreuses difficultés, elles sont également le lieu d’innovations et ont démontré durant la crise sanitaire de la COVID-19 leur attractivité, leur capacité à inventer des modalités de vie et à créer de la valeur. Grâce à ce programme cousu-main pour ces villes et les territoires ruraux qui les environnent, Petites villes de demain s’inscrit dans la droite ligne du plan de relance, en concrétisant la « nouvelle donne territoriale » et ses deux piliers : la transition écologique et la résilience. […] Avec les moyens supplémentaires du Plan de relance, les petites villes vont être à la fois un acteur majeur de la sortie de crise et un formidable support pour accélérer les transitions dans les territoires. », déclare Jacqueline Gourault, Ministre de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !