webleads-tracker

Commerce

Interview | Philippe Guérand, Président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes

Interview  | Philippe Guérand, Président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes

La crise sanitaire actuelle impacte inévitablement les entreprises contraintes de cesser ou ralentir leur activité en raison des mesures de confinement prises par le gouvernement. Philippe Guérand, Président de la CCI Auvergne-Rhône-Alpes, a répondu aux questions du Journal de l’Eco concernant le rôle déterminant de la CCI auprès des chefs d’entreprises au cœur de cet épisode de crise sanitaire.


Quel est le dispositif d’accompagnement mis en place par les CCI ?

Philippe Guerand. Dans notre région, près de 400 conseillers CCI sont sur le pont pour soutenir et accompagner les entreprises.
Ce sont près de 5 000 appels d’entreprises qui sont ainsi traités chaque semaine par les CCI d’Auvergne-Rhône-Alpes. Je rappelle en effet que depuis le 30 mars la Direccte a transféré sur notre réseau une partie de ses appels entrants.
Nous informons et orientons les entreprises vers l’ensemble des aides proposées par le Gouvernement, les administrations et les collectivités territoriales, notamment le Plan de soutien à l’économie de la Région.
Certaines CCI ont également mis en place des cellules d’accompagnement psychologique pour les chefs d’entreprises, en lien avec des professionnels.
Nous sommes ainsi en première ligne pour soutenir nos TPE-PME, nos commerces, nos industries ainsi que nos professionnels du tourisme et des services.

Les CCI effectuent aussi plus de 10 000 appels sortants par semaine…

Philippe Guerand. Effectivement. Nous sommes également à plus de 10 000 appels sortants par semaine.
Par exemple, la CCI Lyon Métropole Saint-Etienne Roanne a déployé l’opération « Assistance et soutien » : en une semaine, ce sont plus de 1 500 chefs d’entreprises qui ont été contactés par téléphone par les 100 conseillers et experts de la CCI. Philippe VALENTIN en parlera.
Par ailleurs, chacune des 13 CCI s’est organisée en « newsroom » pour informer ses ressortissants en temps réel, notamment via le web. Le trafic sur nos sites a été multiplié par huit.
Dans cette crise, je veux saluer la détermination des Présidents des 13 CCI et de nos 500 élus chefs d’entreprise. Je veux aussi saluer l’engagement de nos collaborateurs partout en Auvergne-Rhône-Alpes. Les CCI sont en 1ère ligne, et nous jouons pleinement notre rôle aux côtés des entreprises, au service de l’intérêt général.

La CCIR participe très activement à la cellule régionale opérationnelle incluant Région, Auvergne-Rhône-Alpes Entreprises, Préfecture de région, Direccte, DRFIP, Douanes, Urssaf, experts-comptables, tribunal de commerce, Banque de France, BPI et CMA.

Hormis l’orientation sur les dispositifs d’aide, quelle est l’action des CCI ?

Philippe Guerand. Nous déployons également des dispositifs digitaux dédiés, afin d’aider les entreprises à poursuivre leur activité. Ainsi, la CCI de l’Ain et la CCI Haute-Savoie proposent depuis peu des cartes géolocalisant les commerces ouverts pendant le confinement, avec descriptif de leurs horaires, contacts, adresses et services spécifiques de type drive. Les commerçants peuvent ajouter leur établissement à la carte directement en ligne. Dans l’Ain, près de 500 commerces ont déjà été géolocalisés de cette manière.
Par ailleurs, plusieurs CCI ont aussi mis en place des bourses d’entraide entre les entreprises, via des plateformes web.
Enfin, notre réseau s’est fortement mobilisés pour rechercher des équipements de protection (masques, gants…), des produits pharmaceutiques et du gel hydroalcoolique pour les hôpitaux e les soignants.

Quel est l’impact de la crise du Covid-19 sur l’activité des entreprises ? Avez-vous déjà des chiffres ?

Philippe Guerand. Les CCI ont mené des enquêtes au niveau de leur territoire, ce qui nous permet d’avoir quelques premiers enseignements. Mais nous sortirons très prochainement une enquête régionale inédite, qui donnera une vision précise de la situation des entreprises en Auvergne-Rhône-Alpes. Cette enquête a vocation à être renouvelée tous les quinze jours.
On peut d’ores et déjà noter que la trésorerie est une préoccupation majeure des chefs d’entreprises. Deux tiers sont concernées selon l’enquête de la CCI Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole, qui note aussi que plus de 90% des entreprises interrogées connaissent une baisse de chiffre d’affaires. Enfin, il ressort de cette enquête qu’un quart des entreprises ont des problèmes d’approvisionnement. Cette problématique devient de plus en plus récurrente.

Près des deux tiers des entreprises ont demandé des étalements de charges : principalement des reports ou étalements d’échéances sociales et fiscales, et des reports et étalements d’échéances bancaires.
Je veux rendre hommage à ces entrepreneurs qui font preuve de résilience et de pugnacité, et leur dire que leurs CCI sont à leurs côtés.

Quel est votre regard sur le Plan de soutien à l’économie mis en place par la Région ?

Philippe Guerand. Nous sommes en fer de lance et en soutien du plan régional, qui débloque 240 M€ avec un effet de levier de 600 M€ : c’est une vraie réponse pour les entreprises. J’ajoute que cet effet levier prend en compte l’ensemble des entreprises, y compris le commerce de proximité.
Concernant le commerce, les CCI saluent tout particulièrement deux actions de la Région :
• Le prêt « artisans » désormais accessible aux commerçants.
• L’aide de 500 € proposée par la Région pour aménager les comptoirs des pharmacies, des commerces alimentaires et des buralistes avec une vitre en plexiglas freinant la propagation du virus.
Enfin, nous nous félicitons de la mise en place par la Région d’un numéro vert pour les entreprises : 0 805 38 38 69



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !