webleads-tracker

Institutions

Pierre Pascallon : quelle métropole pour demain ?

Pierre Pascallon : quelle métropole pour demain ?

Lors de son intervention au Club de la presse du mardi 5 décembre 2017, l’ancien maire d’Issoire Pierre Pascallon a plaidé pour la construction d’une grande et puissante métropole multipolaire Clermont – Val d’Allier, de Vichy à Brioude. Un projet qui sera présenté aux élus et aux usagers en avril 2018, et qui devrait permettre de “donner plus de poids à Clermont-Ferrand face à la puissance de la métropole lyonnaise dans la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes”.


“Nous vivons le temps des « métropoles ». La « métropole », c’est la ville intelligente, compétitive, efficace, ce que requiert la grande mondialisation financière de notre XXI siècle. La France n’échappe pas à ce phénomène de métropolisation, avec d’abord et surtout les trois grandes plaques « d’urbanisation métropolisée » que sont Paris, Aix-Marseille et Lyon.

L’agglomération clermontoise auvergnate doit bien sûr s’inscrire à plein elle aussi – et elle s’inscrit au vrai déjà à plein – dans ce mouvement de métropolisation puisqu’elle sera officiellement le 1er janvier 2018 « Métropole ». Pierre Pascallon a plaidé ce mardi pour l’accélération et l’amplification de ce mouvement ici, au centre de la France avec la construction – au-delà de ce qui se met en place au début de l’année prochaine –, d’une grande et puissante métropole multipolaire Clermont – Val d’Allier, de Vichy à Brioude, dans l’esprit de ce qu’avait esquissé Valéry GISCARD D’ESTAING déjà avec « ARVERNIA ».

L’ancien maire d’Issoire a développé plus spécialement les volets « institutionnels » et « structurels » de cette métropole de demain. Il a insisté en particulier sur l’ardente obligation de cette construction pour être en adéquation avec la réalité unitaire, géographique et économique, du Val d’Allier, en dépassant encore les émiettements et les chevauchements qui demeurent aujourd’hui sur ce territoire en termes de « régulation » (agglomérations, syndicats…) ; ardente obligation de cette construction aussi pour donner plus de poids à Clermont-Ferrand face à la puissance de la métropole lyonnaise dans la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes.

Un large débat avec les journalistes et les auditeurs a montré une forte adhésion pour ce projet de métropole multipolaire Clermont – Val d’Allier perçu comme souhaitable et donc inéluctable à terme malgré les réticences des « féodalités » politiques installées sur ce secteur territorial tout à la défense de leur pré-carré. Un groupe de travail va être mis en place pour creuser et concrétiser ce projet qui sera présenté aux élus, aux habitants en avril 2018.”

Pierre Pascallon



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !