webleads-tracker

Services aux entreprises

Portage salarial : la société AD’Missions ouvre une antenne à Clermont-Ferrand

Portage salarial : la société AD’Missions ouvre une antenne à Clermont-Ferrand
Muriel Raphoz, permanente de l’antenne AD’Missions de Clermont-Ferrand

Longtemps méconnu, le portage salarial a fini par s’imposer comme une nouvelle forme de travail hybride et atypique. Présentant de nombreux avantages, tant pour le consultant que pour l’entreprise, son développement est spectaculaire depuis une vingtaine d’années. Pionnière en la matière, la société AD’Missions a ouvert en novembre 2013 une antenne à Clermont-Ferrand. Le Journal de l’éco a rencontré Muriel Raphoz, la responsable de l’agence.


Muriel Raphoz met en pratique ce qu’elle propose au niveau du portage salarial : « Je suis permanente pour le bureau AD’Missions de Clermont-Ferrand à raison de 3 jours par semaine et les deux autres jours, je suis consultante pour faire des bilans de compétences, des évaluations et des accompagnements à la création d’entreprise. » Formée à l’école de commerce de Chambéry, elle a complété ses études par un Master 2 de gestion et de développement des ressources humaines obtenu à l’IGS de Lyon. Aujourd’hui consultante, elle cumule son activité indépendante d’accompagnement des transitions professionnelles avec la permanence du bureau AD’Missions de Clermont-Ferrand ouvert en novembre 2013. Ce bureau est l’une des 15 antennes régionales du groupe AD’Missions dont le siège est basé à Paris.

AD’Missions est une des plus anciennes sociétés de portage salarial en France puisqu’elle fut fondée en 1997 par Gilles GUILHAUME alors que cette nouvelle forme d’emploi venait tout juste de faire son apparition. La société a depuis été revendue en 2011 au groupe CVB. AD’Missions regroupe aujourd’hui plus de 5 000 consultants salariés réalisant un chiffre d’affaires annuel de 40 millions d’euros. La société a signé des contrats-cadres avec plus de 300 entreprises. AD’Missions fait partie des cinq sociétés socles qui sont à l’origine de la fondation du syndicat du portage salarial, le PEPS (1). Les antennes régionales permettent d’avoir un contact au plus près avec les consultants en les accompagnant dans leur projet de création d’activité.

Il s’agit d’une forme d’emploi tripartite

Mais quel est le principe du portage salarial ? Il s’agit en réalité d’une forme d’emploi tripartite qui s’organise autour d’une personne souhaitant développer son activité, appelée le « porté » ou « consultant »  et qui recherche des missions. Une fois ces missions trouvées, le consultant n’a plus qu’à faire appel à AD’Missions qui va facturer le client et restituer au porté les honoraires sous forme de salaire. Cela évite de devoir créer une structure et de faire de la comptabilité ainsi que de l’administratif. La personne portée n’a plus à s’occuper que du commercial et de la réalisation de ses missions. Cette forme d’emploi, longtemps méconnue, a été finalement officialisée par la loi du 12 juin 2008 sur la modernisation du travail. Ainsi, outre le fait que le porté tire de nombreux avantages en n’ayant pas à créer de structure, il bénéficie également de tous les intérêts du salarié lambda, y compris les indemnités de chômage pour peu qu’il ait cumulé un nombre d’heures suffisant.

Un bon nombre de consultants ont recours au portage salarial pour créer leur propre emploi. Certains portés, au bout de deux ans en moyenne, créent leur propre structure tandis que d’autres peuvent rester en portage durant de nombreuses années. Parmi les consultants, les profils sont variés. Il peut s’agir aussi bien de cadres seniors possédant une forte expertise et qui ont de la difficulté à vendre leur savoir-faire à une seule entreprise. Mais l’on trouve aussi de jeunes diplômés qui viennent au portage salarial car c’est une façon d’accrocher un premier client qui pourrait se révéler être un futur employeur. Des pré-retraités et des retraités, environs 15 % chez AD’Missions, complètent leurs revenus par ce système d’emploi innovant.

A Clermont-Ferrand, le démarrage de l’antenne régionale d’AD’Missions a été rapide. « Nous avons très vite eu des grandes sociétés de la région comme clients et nous avons rencontré des réseaux très intéressants autour de la création d’entreprises, essentiellement dans le périmètre de la Chambre de Commerce et d’Industrie. C’est le cas du GCE (Groupement des Créateurs d’Entreprises) et du CJD (Club des Jeunes Dirigeants). », se félicite Muriel Raphoz. Une vingtaine de consultants sont déjà en activité et une trentaine d’autres sont en train d’étudier des projets pour démarrer une activité. AD’Missions leur propose des ateliers pour les aider à se présenter autrement qu’avec un simple CV. « La société de portage n’est pas uniquement là pour facturer, c’est aussi un accompagnement au plus près pour pouvoir développer un projet et trouver des missions. », insiste encore Muriel Raphoz. Cet accompagnement est entièrement gratuit.

l’antenne AD’Missions de Clermont-Ferrand va proposer du 7 au 11 juillet prochain une formation sur 5 jours consécutifs avec 1 thème abordé chaque jour

Ainsi, l’antenne AD’Missions de Clermont-Ferrand va proposer du 7 au 11 juillet prochain une formation sur 5 jours consécutifs avec 1 thème abordé chaque jour : passer du CV à l’offre de mission, les outils de communication, la prospection, les réseaux sociaux professionnels et l’organisation du consultant en portage salarial. Cette formation gratuite est prévue pour une douzaine de consultants à même de démarrer rapidement une activité. Le recrutement est toujours en cours.

Dans le même esprit et afin de rester toujours au plus près des jeunes créateurs, l’antenne AD’Missions de Clermont-Ferrand a déjà participé au Forum des Jeunes Créateurs qui s’est tenu le 12 juin dernier à Polydome. Un partenariat a également eu lieu entre EVOL’YSS, la pépinière d’entreprises d’Issoire Communauté, et AD’Missions afin de faire découvrir le portage salarial, forme de travail hybride et atypique.

AD’Missions s’adresse également aux entreprises qui sont en recherche de solutions pour pouvoir répondre à un besoin sans nécessairement embaucher une personne définitivement. « Les entreprises ne connaissent pas très bien le portage salarial qui pourtant présente de nombreux avantages de souplesse et de flexibilité par rapport à des formes d’emploi plus classiques comme le CDD ou l’intérim. Les frais de gestion appliqués par AD’Missions sont compris entre 10% et 3% du chiffre d’affaires du consultant en portage salarial, ce qui n’en fait pas une solution d’externalisation des coûts salariaux très onéreuse.» De plus, AD’Missions va apporter un accompagnement en amont pour démarrer les missions ainsi qu’une ingénierie salariale importante puisque la société est capable de gérer les frais professionnels, les missions à l’international et propose un Plan Epargne Entreprise ainsi qu’un PERCO (Plan d’Epargne pour la Retraite Collectif). L’antenne AD’Missions de Clermont-Ferrand s’adresse à tous les consultants et toutes les entreprises de la région Auvergne.

(1) PEPS : Professionnels de l’Emploi en Portage Salarial



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !