webleads-tracker

Auvergne

Qu’est-ce que la “bonne Santé” ?

Qu’est-ce que la “bonne Santé” ?

En chaque début de l’an, on se la souhaite. Mais qu’est-ce que la bonne santé ?
La bonne santé, c’est vivre pleinement la Vie – et pas seulement “sa” vie -, la Vie totale qui dépasse, et de loin, la vie biologique. Nietzsche appelait cela : “La Grande Santé”, celle qui crie “Le grand Oui à la Vie”. Vivre vraiment et non seulement exister. Vivre le monde et ne plus se contenter d’être au monde.


La Vie est l’âme du cosmos. Et la bonne santé, c’est, en somme, la bonne Vie.

La tradition, souvent, parle des quatre dimensions de l’homme : son corps qui agit, son cœur qui ressent, son esprit qui pense et son âme qui exige. Être en bonne santé, c’est jouir d’un corps sain, d’un cœur sain, d’un esprit sain et d’une âme saine, certes, mais pas seulement car il faut, en sus, que tout cela tourne bien sainement ensemble, que tout cela s’aligne, que tout cela fonctionne en harmonie holistique. Voyons ces divers points …

Vivre un corps sain qui agit sainement …

Contrairement à ce que professe la médecine officielle occidentale, la bonne santé du corps, c’est bien plus que l’absence de symptômes de maladie. Elle va même au-delà de l’absence de toute maladie (avec ou sans symptômes) et se confond surtout avec une hygiène de vie impeccable dans les quatre éléments : l’air que l’on respire, l’eau que l’on boit, les produit de la terre que l’on mange et le feu de l’action mesurée et adéquate.

Vivre un cœur sain qui ressent sainement …

Les sentiments ne sont pas tous bons pour soi, les sagesses le savent depuis longtemps. La colère, la haine, le ressentiment, la jalousie, la peur et bien d’autres sont destructeurs : ils rongent le cœur. Il ne s’agit pas d’empêcher, par exemple, la peur de monter et de s’exprimer ; il s’agit de comprendre ce que signifie cette peur face à une situation qui, pourtant, n’est que neutre.

Vivre un esprit sain qui pense sainement …

Il est des pensées toxiques. Ces pensées que l’on sait mauvaises, mais auxquelles on s’accroche pour exorciser le deuil des fausses vérités que l’on véhicule avec soi. Des idées toxiques circulent et sont généralement bien accueillies par les esprits faibles. Ce sont ces idées-là qu’il faut éliminer de soi et de l’autour de soi.

Vivre une âme saine qui exige sainement …

L’âme est ce qui “anime” la vie, ce qui lui donne sens et valeur. Elle est la porteuse de la vocation et du destin de chacun ; elle est à l’image du projet de vie que l’on a : la santé de l’âme reflète la qualité de ce projet de vie … et elle est vide si ce projet n’existe pas. La bonne santé de l’âme est, à la fois, la plus simple à définir et la plus difficile à atteindre. Nietzsche l’avait parfaitement définie en s’inspirant de Pindare : “Deviens ce que tu es et fais ce que toi seul peux faire !”

Il reste, alors, à mettre toutes ces bonnes santé en harmonie les unes avec les autres. De les aligner. De les faire entrer en résonances réciproques pour que la Vie rayonne dans sa vie.

* * *

Voir plus de chroniques de Marc Halevy

helevy-banniere1



Une rubrique de libre opinion

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !