webleads-tracker

Auvergne

Qu’est-ce que la Philosophie ?

Qu’est-ce que la Philosophie ?

Vous avez dit “philosophie” … ?

La Philosophie rassemble toutes les démarches conceptuelles visant à donner du sens à notre présence au Réel.


Ici aussi, cinq mots-clés se dégagent :

Démarche : une Philosophie se construit, comme un voyage. La Philosophie est un parcours intérieur ; il ne s’agit pas vraiment d’adhérer en bloc à un système, même lorsque des préférences, parfois puissantes, font de nous le disciple de tel maître. Le philosophe qui ne trace pas son chemin à lui, n’est qu’un professeur de philosophie (cfr. Arthur Schopenhauer). La philosophie se vit bien plus qu’elle ne se dit (cfr. Pierre Hadot).

Conceptualité : les matériaux de base des philosophes sont des concepts, des idées (du grec Eidos : “forme, figure, image”). Le concept est un mot, dans une langue donnée, souvent assez abstrait pour tendre vers l’universel. Un concept, comme tout symbole, ne prend sens que dans un contexte, c’est-à-dire dans une structure verbale qui le lie à d’autres concepts.

Sens : si rien ne possède de sens, si rien ne peut recevoir de sens, alors la Philosophie n’existe pas. Par essence, la Philosophie postule que le Réel possède une cohérence interne ; et elle affirme que le principe de cette cohérence est connaissable, au moins partiellement, au moins obscurément. Autrement dit, la Philosophie postule que ce qui existe a une raison d’exister ; cela fonde sa rationalité, mais n’implique nullement quelque rationalisme que ce soit.

Présence : la Philosophie commence par la claire conscience de sa propre présence au monde. Il y a pensée, donc il y a présence (existence). La conscience est le lieu de confrontation entre les contraintes ressenties du monde extérieur et les exigences perçues du monde intérieur. Plus cette confrontation est active, plus le niveau de conscience devient élevé, car le monde extérieur se révèle d’une immense richesse et le monde intérieur d’une abyssale profondeur ; rien ne les épuise.

Réel : le Réel est la source ultime de tout ce qui peut être expérimenté. Le Réel est le fond de tout ce qui existe ; il fonde ce qui est en chacun de nous et il fonde ce qui est autour de chacun de nous. Nous en percevons des reflets, parfois des mirages. Mais il est là. C’est lui qui fonde l’idée de présence au monde, c’est lui qui permet cette présence.

Cette définition n’épuise sans doute pas le sujet. Loin s’en faut. Elle tente seulement d’obtenir le mérite de tenter un regard loin des querelles d’écoles et d’en souligner la dynamique fluide et vivace.

*
* *

Voir plus de chroniques de Marc Halevy

helevy-banniere1



Une rubrique de libre opinion

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !