webleads-tracker

Santé

Reconquérir les déserts médicaux

Reconquérir les déserts médicaux
© Michel Pérès

Auvergne-Rhône-Alpes est l’une des régions les plus touchées par la désertification médicale. La situation n’est pas en passe de s’améliorer, un médecin sur cinq ayant actuellement plus de 60 ans. La région doit faire face à de grandes inégalités en matière d’accès aux soins. Reconquérir les déserts médicaux est l’une des luttes prioritaires de la Région, à travers l’ouverture de maisons de santé et le soutien aux projets innovants de santé.


« La lutte contre les déserts médicaux est un combat que nous menons sans relâche. C’est pour cela que nous avons décidé d’agir dès janvier 2016 et que nous sommes devenus la 1ère Région de France en nombre de maisons de santé. Nous poursuivons notre action avec la réhabilitation des hôpitaux de proximité et l’expérimentation de nouvelles solutions pour assurer un accès aux soins à tous nos habitants. », déclare Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

4,2 millions d’euros sont investis chaque année pour les maisons de santé. Ils ont notamment contribué à la construction de plus de 80 d’entre elles.

Les hôpitaux en zones rurales et de proximité ont également droit à des aides qui s’élèvent à 3 à 5 millions d’euros par an. Cet argent sert par exemple à des travaux de réhabilitation de bâtiments ou à l’achat de matériel médical tel qu’un scanner.

Attirer les médecins en zone rurale

Avoir des maisons de santé et des hôpitaux modernisés est une chose, trouver des médecins motivés à s’installer en zones rurales en est une autre. Pour convaincre les jeunes médecins d’exercer leur métier à la campagne, la Région participe financièrement à hauteur de 810 K€/an. Elle souhaite développer les stages des internes sur ces territoires en proposant des bourses alléchantes, s’élevant à 3000 euros par semestre et par stagiaire. Le nombre d’étudiants en médecine ayant accès à ces bourses est passé de 100 à 150 étudiants en un an. Autre dispositif, les médecins qui s’engagent à exercer minimum deux ans en zone prioritaire / désert médical recevront une prime d’engagement à l’installation de 10K€.

Pour Dominique Despras, vice-président délégué aux politiques sociales, santé et familles, « L’accès aux soins pour tous est notre priorité. Nous luttons contre la désertification médicale en soutenant des projets de maisons et de centres de santé en Auvergne-Rhône-Alpes. »

Bus médicalisés et téléconsultations

En complément des activités classiques des maisons de santé, ces dernières possèderont un bus médicalisé qui permettra aux médecins de se rendre entre 1 et 3 fois par semaine au cœur des territoires ruraux.

Dans le même esprit, la Région a pour autre objectif de créer des cabinets de téléconsultation médicalisés dans les zones en déficit de médecin. L’accueil et l’accompagnement seront réalisés par des auxiliaires de santé. Ces deux initiatives coûteront 225 K€ par an à la Région.

Maud LAURENT

 

Feelae : la télémédecine au service de la désertification médicale



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !