webleads-tracker

Industrie

Recrutement | Le secteur de l’industrie aéronotique et spatiale recrute

Recrutement | Le secteur de l’industrie aéronotique et spatiale recrute

L’enquête menée par Aerospace Cluster en ce début d’année auprès de ses adhérents confirme la tendance nationale de forte reprise pour l’industrie aéronautique et spatiale. Plus de 90% des entreprises interrogées expriment des besoins en recrutement et plus de 2 000 postes seront à pouvoir en 2022.


La crise liée à la pandémie de Covid-19 a durement touchée les acteurs de la filière aéronautique et spatiale. En moyenne ils ont enregistré une baisse de – 28% de leur chiffre d’affaires en 2020 (source Gifas) et de -48% pour l’activité aéronautique civile. En Auvergne-Rhône-Alpes, malgré un recours important à l’activité partielle de droit commun et à l’activité partielle de longue durée (plus de 90% des entreprises), les effectifs se sont contractés de 8% en moyenne entre le 1er janvier 2020 et le 1er janvier 2022.

Aujourd’hui, Auvergne-Rhône-Alpes, première région française de sous-traitance aéronautique par la diversité de son offre technologique, se prépare à un retour à de plus forts niveaux d’activité, notamment sur les programmes monocouloirs. Les constructeurs et motoristes sont au diapason pour confirmer ce ramp-up important des cadences de production qui entraîne un besoin important en recrutement.

Impliquées et engagées dans les transitions numérique et environnementale, les entreprises régionales prévoient ainsi plus de 2 000 recrutements au cours de l’année 2022. Ces besoins concernent tous les secteurs de l’entreprise, des bureaux d’études à la production en passant par la qualité, les méthodes, les essais, la vente et les services supports.

Dès à présent et sur les années à venir, s’exprime également un besoin croissant en nouvelles compétences. Ils sont d’une part liés aux métiers du numérique (Big Data, date science, IA, cloud), au développement de nouveaux systèmes et machines intelligents, à la réponse aux enjeux de cybersécurité, au développement de solutions de maintenance prédictive … et d’autre part à l’intégration de nouvelles technologies, de nouveaux matériaux et de nouvelles méthodes d’assemblage, de nouveaux procédés de formage et d’usinage innovants, à l’implémentation de solutions de robotique et cobotique, à l’intégration de plus en plus forte de produits mécatroniques ou encore de nouvelles méthodes de contrôles non destructifs.

Plus encore, l’intégration de nouvelles compétences en matière d’éco-conception de produits et pour déployer une écologie industrielle sur les sites de production est également dans les besoins clairement identifiés par les entreprises.

Tous les candidats sont invités à consulter les offres ouvertes sur le site régional Nos Talents Nos Emplois et à déposer leur CV à l’attention des entreprises régionales sur le site d’Aerospace cluster (www.aerospace-cluster.fr).



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !