webleads-tracker

RH & Management

Recrutements IT : 5 prédictions RH pour 2018

Recrutements IT : 5 prédictions RH pour 2018

Hired, plateforme de recrutement spécialisée dans les métiers technologiques, partage son top cinq des tendances qui devraient impacter les RH, le monde de l’emploi et du recrutement dans l’IT en 2018. Décryptage.


1. La tension sur les profils IT va continuer à s’accélérer. On devrait connaître en 2018 une croissance de 15-25% de nouveaux postes de cadres créés dans les activités informatiques et télécommunications, soit entre 10 000 et 15 000 postes. Or ni les écoles d’ingénieurs ni les écoles d’informatique ne sont en capacité de répondre à cette nouvelle demande. La croissance de leurs effectifs est inférieure. Les développeurs sur le marché du travail seront par conséquent toujours plus sollicités, ce qui réduira l’efficacité des approches des recruteurs sur les sites traditionnels de recherche d’emploi.

 

2 Les candidats aux expertises pointues vont de plus en plus imposer la manière dont ils veulent être recrutés – Avec l’augmentation de la demande pour les postes spécialisés, la pression continuera de s’accroître sur le marché du travail. Pour être compétitifs et être remarqués, les employeurs vont devoir continuer à adapter leurs méthodes d’embauches afin de mieux cibler et retenir l’attention des candidats. Toute une génération de travailleurs qui s’habitue à consommer la musique à la demande (Spotify), la nourriture à la demande (Deliveroo) ou encore les voyages à la demande (Airbnb), entend à présent appliquer cette philosophie à la gestion de sa carrière, et cela commence par vouloir être contacté uniquement lorsqu’on est en recherche d’emploi. Ils dictent clairement les règles du jeu.

 

3. Le data scientist ne détrônera pas le développeur – Il existe plus de demandes de personnes qui désirent travailler dans le domaine de l’intelligence artificielle que d’offres de postes spécialisés en IA. L’équilibre entre l’offre et la demande n’aura pas lieu en 2018 car de trop nombreuses entreprises n’ont pas encore de vrais projets d’envergure en intelligence artificielle. Pour beaucoup, elles sont encore au stade de la transformation digitale de leur organisation et de leur modèle économique. On ne recrute pas encore des wagons entiers de data scientists, mais plutôt de petites équipes. Jusqu’au prochain épisode du progrès technologique.

 

4. Le métier RH deviendra toujours plus orienté métriques – Metrics, KPIs, Funnel… Autant de termes anglophones qui commencent à se faire une place au soleil dans le vocabulaire RH. Ce métier voit arriver sur lui la vague de la data, directement depuis la Silicon Valley. Taux d’acceptation des demandes d’entretien, taux de conversion d’entretien téléphonique en entretien physique… Les recruteurs sont au premier plan de ces changements. Leur performance sera en 2018 toujours plus passée aux cribles par des logiciels spécialement conçus pour améliorer l’efficacité des équipes.

 

5. L’Intelligence Artificielle (IA) ne bouleversera pas le recrutement – son niveau de maturité est encore à un niveau trop prématuré. Certes, les algorithmes sont utilisés pour évaluer en amont des candidats de manière automatisée en faisant du matching. On est toutefois encore loin de pouvoir évaluer des candidats au téléphone ou en entretien physique avec un “voice assistant”. L’humain reste encore le facteur le plus important dans le processus de recrutement et cela devrait rester le cas encore un moment.

Source : Hired


Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !