webleads-tracker

Tendances Éco

Relation avec sa banque | Les Français en quête d’autonomie

Relation avec sa banque | Les Français en quête d’autonomie

2020 a été une année atypique à tous les niveaux pour les Français. Ce changement n’a pas épargné le monde de l’économie : click and collect et paiement sans contact semblent s’être implantés durablement dans le paysage économique. Mais comment ces 15 derniers mois ont-ils transformé le comportement des Français face à l’argent ? Pour répondre à cette question, N26 avec ETX Brand a interrogé un échantillon représentatif de la population française âgé de 18 à 65 ans sur le mois d’avril 2021.


Les Français se sentent moins préoccupés par leur sécurité financière que lors du premier confinement. Cependant, 75 % d’entre eux n’imaginent pas d’amélioration de leur pouvoir d’achat au cours des 12 prochains mois. Ce sentiment s’explique, en partie, par le montant du découvert en hausse de 34 euros par mois en moyenne par Français et qui s’élève à 375 euros par mois en moyenne.

Moins inquiets mais plus précaires. 64% des Français comptent puiser dans leur épargne cette année (+9 points par rapport à 2020). Près d’un Français sur trois préfère le paiement en plusieurs fois sans frais à un crédit à la consommation.

Les habitudes adoptées avec la crise Covid se sont pérennisées

Pendant la crise COVID, les banques ont dû se réinventer pour s’adapter aux besoins de leurs clients. Les applications mobiles ont été revues pour rendre l’utilisation plus simple. 86% des Français se disent rassurés de pouvoir accéder à distance aux différents services bancaires. 24% des Français expliquent d’ailleurs qu’ils comptent réduire leurs visites en agence, voire les arrêter, une fois sortis de la crise.

Ainsi 94% des Français souhaitent être autonomes concernant la gestion de leurs comptes et 91% veulent pouvoir être en contact avec un conseiller client par téléphone dès qu’ils en ont besoin, même le dimanche.

Niveau paiement enfin, les usages ont aussi changé cette année. 64% déclarent qu’ils utiliseront moins d’argent liquide à l’avenir et 53% affirment privilégier à présent le paiement sans contact.

Les frais bancaires, 1ère motivation des Français pour changer de banque

58% des français déclarent aujourd’hui payer pour des services dont ils n’ont pas l’utilité. C’est d’ailleurs la première raison pour laquelle 1 Français sur 5 pense changer de banque ou ouvrir un compte dans une nouvelle banque dans les 6 mois à venir.

Autre tendance, avoir plusieurs banques devient de plus en plus la norme en France puisqu’un Français sur 3 a un compte dans au moins deux banques et 1 sur 10 dans 3 banques.

L’arrivée des néobanques et d’autres challengers ont accéléré cette dynamique en renforçant le jeu de la concurrence. Résultat, aujourd’hui, 1 Français sur 2 clients d’une néobanque déclare ne plus s’en passer au quotidien. De plus, 68% des Français sont prêts à faire de leur néobanque leur compte principal dès qu’elle proposera l’ensemble des produits bancaires (dépôts d’espèces, épargne rémunérée…).

 

Les jeunes, de plus en plus en difficulté

Les jeunes générations sont plus regardantes car plus préoccupées par leur sécurité financière. 49% des 18-30 ont pris l’habitude de contacter leur banque car pour eux les frais bancaires sont rédhibitoires : 91% déclarent qu’ils sont disposés à changer de banque s’ils sont trop importants. 

Même si la plupart des jeunes se définissent comme économes et prudents, beaucoup ont du mal à épargner en réalité. Depuis 2020, les 18-30 ans se disent particulièrement en difficulté et recherchent de l’accompagnement pour les aider à progresser dans leur gestion bancaire au quotidien.

Si 75% d’entre eux possèdent un livret d’épargne, 1 sur 3 déclarent avoir du mal à épargner et 39% finissent à découvert tous les mois. L’augmentation de la précarité est très notable chez les étudiants avec un découvert moyen mensuel de 218 € contre 87 € en 2019, soit une hausse de 131 € par mois. D’ailleurs, pour mieux gérer leur budget, 4 Français sur 10 âgés de moins de 35 ans aimerait avoir un compte courant sans découvert possible.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !