webleads-tracker

Alimentation, boissons

Rencontre avec Virginie Imbert, fondatrice et gérante de Vinpro

Rencontre avec Virginie Imbert, fondatrice et gérante de Vinpro

Depuis septembre 2014, Virginie Imbert développe son activité de négociante en vin, et propose son expertise tant aux particuliers qu’aux entreprises. A l’image de beaucoup de jeunes entrepreneurs, le croisement de son parcours de vie et de sa passion fut déterminant. Focus sur la création et l’offre de sa société Vinpro en Auvergne.


C’est avec un BTS de communication en poche que Virginie Imbert, 38 ans aujourd’hui, a entamé sa carrière en tant qu’assistante commerciale dans l’agroalimentaire. Après quelques années dans cette filière, elle s’investit dans le secteur de la formation de 2011 à 2014. Mais très vite, l’envie de faire du commerce, « son métier de cœur », la pousse à monter sa propre entreprise en lien avec sa passion du vin : « Je me suis créée une opportunité en travaillant dans le monde de la formation : j’ai été en contact avec beaucoup d’entreprises, et j’ai eu l’occasion de comprendre leurs besoins et leurs attentes. Cette expérience m’a ouvert les yeux sur le fonctionnement d’une entreprise, et m’a surtout convaincue que j’étais, moi aussi, capable de monter ma boite. En accord avec ma passion, le commerce du vin est venu tout naturellement sur le tapis ».

Des produits qui se démarquent

Nicolas Feuillatte, Gabriel Meffre, Bordeaux Tradition, Le champ des Soeurs à Fitou, voici quelques unes des références, et non des moindres, avec qui travaille Virginie. La jeune chef d’entreprise est intraitable sur l’esprit qu’elle souhaite insuffler à son offre : travailler avec des pointures, mais aussi surprendre le client en proposant des producteurs plus discrets. Elle nous explique : « Je choisis mes fournisseurs et producteurs en fonction de mes valeurs, et je suis exigeante sur la qualité. J’ai envie de caractériser mon offre et proposer de l’original. C’est un métier qui exige une perpétuelle remise en question, pour tenir la même ligne et ne jamais rentrer dans la facilité. » En collaboration avec Thomas Vivant, professeur en sommellerie du lycée hôtelier de Chamalières, la chef d’entreprise perfectionne ses connaissances et peaufine peu à peu son offre : « Nous échangeons beaucoup sur les différents produits, son aide m’est précieuse, à l’image de l’ensemble de mon réseau de professionnels. »

Des services qui se diversifient

C’est tout naturellement que la jeune femme traite avec de nombreux restaurateurs clermontois, qui ont « une réelle envie de se différencier en proposant à leurs clients des produits inédits et originaux », d’où l’intérêt pour elle d’être toujours à la recherche de la perle rare. Mais la jeune femme a d’autres cordes à son arc : « Par exemple, des entreprises s’adressent à moi pour la confection de paniers à offrir à leurs collaborateurs. Mais c’est surtout une offre de dégustation en groupe que je souhaite développer. A l’occasion d’un séminaire d’entreprise ou d’un événement, je me déplace avec plusieurs produits et donne un cours de dégustation. C’est un moment très convivial, mais c’est aussi l’occasion de découvrir ce que l’on aime ou pas. »
Enfin, l’entrepreneuse conseille ceux qui souhaitent placer leur argent dans le vin. A l’avenir, Virginie souhaite étoffer son offre de produits locaux, et ainsi continuer à régaler les palais auvergnats !

Virginie Imbert, gérante de Vinpro

Virginie Imbert, gérante de Vinpro



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !