webleads-tracker

Tourisme, restauration

Clermont-Ferrand accueille le salon touristique “Rendez-vous en France”

Clermont-Ferrand accueille le salon touristique “Rendez-vous en France”

La 9e édition du 1er salon international de l’offre touristique française s’est tenue à Clermont-Ferrand les 1er et 2 avril 2014. Une aubaine pour l’Auvergne qui a accueilli, pendant 2 jours, 660 professionnels du tourisme français, 800 tours opérateurs venant de 60 pays dont 24 % d’Asie.


Le tourisme : une demande en pleine évolution

 Rendez-vous en France est le 1er salon international pour la promotion de l’offre touristique française et l’édition auvergnate de cette année s’avère être un grand succès selon Christian Mantei, directeur général de Atout France, organisateur de la manifestation. Clermont-Ferrand et sa région prouvent ainsi un réel savoir-faire en matière d’organisation de congrès et s’affirment par la qualité des équipements mis à disposition. Mais l’Auvergne s’affirme aussi comme destination de plus en plus prisée des étrangers comme en témoigne l’origine des visiteurs venus rencontrer l’offre touristique auvergnate. Si l’art de vivre à la française, la culture et la gastronomie continuent à faire recette pour les touristes de tous les continents et plus encore venant d’outre atlantique, de nouvelles « niches » spécifiquement auvergnates commencent à émerger, comme la découverte du volcanisme qui captive les Japonais, le bien-être à Vichy, très fréquentée par les Russes et ressortissants des Emirats Arabes Unis, les sites majeurs de l’Auvergne qui séduisent la clientèle asiatique.

Le dénominateur commun de toutes ces destinations, dans un tourisme en plein évolution, est l’authenticité, le naturel, le partage, la qualité et l’immersion dans les territoires d’où la nécessité pour l’Auvergne de s’approprier sa culture en s’enrichissant de tout ce qu’elle peut offrir autour de ses « produits » phares.

René Souchon : « le tourisme c’est de l’économie »

Avec un chiffre de 2,7 milliards d’euros de consommation, le poids des dépenses des touristes (et dépenses liées aux tourisme) injectées dans l’économie régionale représente 8,3 % du PIB régional. Un chiffre en progression : « C’est même actuellement le secteur le plus créateur d’emplois avec 500 emplois de plus chaque année » souligne le président du Conseil régional, René Souchon, qui souhaite que la compétence Tourisme soit décentralisée et confiées aux Régions parce que « le tourisme c’est de l’économie ».

Ce qui explique sans doute que le secteur du tourisme est particulièrement bien encadré par le Conseil régional en Auvergne qui, avec le Comité régional du Tourisme, a construit une offre de qualité en accompagnant les professionnels du tourisme : montée en gamme des hébergements avec la création du réseau Nattitude, formation des intervenants, développement des supports numériques avec l’arrivée du très haut débit, promotion de la marque « Auvergne Nouveau Monde » assise sur des valeurs d’authenticité, de partage, d’idéalisme, de naturalité, d’exigence et de créativité. Autant de valeurs qui correspondent aux attentes d’une nouvelle clientèle pour servir un objectif ambitieux : passer de 8,3 à 10 % du PIB d’ici 2020.

Des valeurs et des Hommes

L’Auvergne est une destination qui progresse et, cependant, selon le président du Conseil régional, René Souchon, « nous ne sommes pas assez bons sur la clientèle étrangère » en dépit de l’excellent travail réalisé par le Comité régional de développement touristique (CRDTA).

Aussi pour atteindre cet objectif de 10 % du PIB en 2020, la Région prévoit de mettre en place des dispositifs permettant de monter en gamme la qualité des hébergements* et d’accompagner la réforme de la taxe de séjour, de professionnaliser les intervenants, les personnes en charge de l’accueil et de miser sur le déploiement du numérique (l’Auvergne est la 1re région de France à offrir une couverture très haut débit) et enfin, « de penser en termes de séjours et non plus de produits dans une bonne synergie avec les parcs. » En Auvergne, aux 2 parcs régionaux existants (Parc des Volcans et Parc Livradois Forez), vont s’ajouter deux parcs définis en collaboration avec les régions voisines : l’Aubrac et la région des Sources et Gorges de l’Allier poirtant à 35 % du territoire auvergnat la superficie des parcs. Afin que la destination Auvergne, qui a su anticiper les changements de comportements des touristes en recherche de nature, d’épanouissement personnel, d’échange, devienne une destination privilégiée et développe le marché de la clientèle étrangère.

* notamment avec le concept Nattitude qui fera l’objet d’un prochain article dans le Journal de l’éco

Informations pratiques : http://www.auvergne-tourisme.info   [jcarousel source=”post” link=”image” size=”155×155″ limit=”10″ items=”3″ speed=”400″ margin=”10″]

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !