webleads-tracker

Industrie

Rénovation énergétique | 50 000 emplois du secteur à sauver

Rénovation énergétique | 50 000 emplois du secteur à sauver

Le 1er février dernier, la Direction Générale de l’Energie et du Climat (DGEC) rattachée au ministère de la Transition écologique, a fait part de son projet de texte concernant l’évolution des CEE (Certificats d’Economie d’Energie) et la rénovation énergétique des bâtiments.


Ce dispositif permet à ce jour aux particuliers de réaliser des travaux de rénovation énergétique de leur habitat pour 1€ seulement pour accompagner la transition énergétique des bâtiments.

Une décision est attendue à la fin du mois de février sonnant le glas d’ici fin juin 2021 pour les coups de pouce liés aux financements des actions d’isolation partielles concernant planchers et combles, rénovation des chaudières gaz et électriques.

En découle un enchainement de mauvaises nouvelles pour :

  • L’emploi : 10 000 emplois directs et 40 000 indirects menacés
  • L’environnement : un ralentissement voire une stagnation de la rénovation du parc immobilier français
  • L’économie du secteur au niveau local, régional et national avec des entreprises qui n’auront pas le temps en 4 mois de s’adapter aux nouvelles directives et devront mettre la clé sous la porte.

 

En effet, le délai escompté pour ces nouvelles mesures est intenable pour les professionnels tant en termes de temps que d’investissement. On estime alors des pertes de 200 millions d’euros d’investissements pour la filière et 1,3 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour les entreprises.

Son effet serait donc catastrophique pour le secteur et la dynamique de la rénovation énergétique.

Le Symbiote, syndicat et observatoire de la rénovation énergétique représente de plus de 13.500 professionnels et plus d’une centaine d’entreprises du secteur (que Knauf Insulation, Ursa, Bigmat, Hervé thermique, EBS Isolation, le Groupe ABF, BCI Isolation, Objectif 54, Dekra controle, etc).

Il ne conteste pas cette nécessaire évolution du dispositif mais lance un appel pour être entendu et convié aux concertations afin de trouver des solutions et éviter les catastrophes économiques et écologiques pressenties.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !