webleads-tracker

Information économique locale

Etudes, conseil, expertise

Reoviz : la réalité virtuelle sur-mesure, mobile et interactive en Auvergne

Reoviz : la réalité virtuelle sur-mesure, mobile et interactive en Auvergne
Sébastien Goude, dirigeant et fondateur de Reoviz

Reoviz, spécialisée en simulation virtuelle, a été créée le 14 novembre 2013. Une date mémorable pour son créateur Sébastien Goude, « la suite logique d’un parcours scientifique après [son] DUT et [son] master en informatique ». Avec une première expérience de 3 ans dans la création de « films en relief, de bornes interactives, comme par exemple à l’Abbaye de Cluny en Bourgogne ». Mais cette technologie peut aussi s’appliquer judicieusement « à l’animation de stands ou à la création de vitrines holographiques pour créer une animation virtuelle ou valoriser un objet réel. »


Son « envie de créer son entreprise », ce Nantais d’origine a pu la concrétiser à 33 ans en Auvergne « grâce à la rencontre d’un thésard à Clermont-Ferrand, Marc Chevaldonné, qui avait lui aussi un projet dans le domaine de la valorisation du patrimoine ». La Région lui a permis de financer son étude de marché et, en un peu plus d’une année, il a pu se lancer notamment grâce à l’incubateur BUSI et une Bourse Innovation, « gagner son indépendance, prendre ses propres décisions et monter ses projets ».

Il a dû «  apprendre beaucoup en peu de temps : le commercial, la comptabilité, la propriété intellectuelle… », se battre pour « faire comprendre le projet, convaincre les financeurs et monter de gros dossiers pour obtenir un prêt honneur de la CCI et d’ATII. Il a également bénéficié du soutien du Réseau Entreprendre, association de chefs d’entreprises dont l’apport et les conseils l’ont vraiment aidé notamment grâce au dialogue pendant l’instruction avec cinq chefs d’entreprises expérimentés ». Certes, il existe « beaucoup d’aides mais elles sont trop disséminées entre de trop nombreux guichets, redondants auxquels il faut fournir trop de dossiers ! »

Cette activité liée aux « nouvelles technologies informatiques » est basée sur la « réalité augmentée : par exemple, vous numérisez un monument historique avec un appareil photo ou un drone, et vous transposez cette nouvelle présentation sur le téléphone ou la tablette des visiteurs du site », explique Sébastien Goude qui travaille actuellement sur le château en ruines de Leotoing en Haute-Loire pour « le faire revivre comme au XVe siècle, y compris l’intérieur. On peut même créer un personnage qui sert de guide pendant la visite !»

Ses concurrents sont nationaux, mais aussi sa clientèle ! Et sa structure souple composée de 2 auto-entrepreneurs, infographiste et développeur, lui permet de rester compétitif, avant des embauches en fin d’année…

L’activité « s’annonce bien, même si la vision 3D est encore peu utilisée et les investissements un peu lourd notamment avec 30 000 euros de logiciels spécialisés ». La recherche de capitaux est «  toujours d’actualité auprès de BPI et la promotion, une nécessité vitale à travers le site Internet, une plaquette … mais pas encore de participation aux réseaux sociaux, trop chronophages ».

Sébastien Goude a « la satisfaction d’une équipe qui fonctionne bien et un rôle de guide valorisant. Mais l’activité de chef d’entreprise réclame beaucoup de travail, une disponibilité et une polyvalence immédiate ! Un renfort administratif serait le bienvenu mais le coût est encore trop important ! »

REOVIZ_illustration_1920

[document file=”http://www2.lejournaldeleco.fr/wp-content/uploads/2014/05/Plaquette_REOVIZ_Generale.pdf” width=”570″ height=”400″] [document file=”http://www2.lejournaldeleco.fr/wp-content/uploads/2014/05/Plaquette_REOVIZ_Patrimoine.pdf” width=”570″ height=”400″]


Un article de Guy Chapnel

À lire aussi

Si vous avez aimé ce site,
partagez le !