webleads-tracker

BTP, construction, immobilier

SAB IMMOBILIER : une agence de proximité valorisant la confiance

SAB IMMOBILIER : une agence de proximité valorisant la confiance

Sandrine Albisson Bayle est une spécialiste de l’immobilier d’entreprise et de l’habitation. Son agence, située à La Pardieu, est le fruit d’une solide motivation et expérience où elle choisit de tout gérer. Multipliant les démarches et les contacts, elle propose divers services pouvant satisfaire aussi bien les particuliers que les propriétaires. Sa passion et son engagement forgent la crédibilité de SAB IMMOBILIER.


« J’ai cette passion de l’immobilier depuis toujours. Je suis curieuse de l’habitation, de ce que cherchent les personnes. Développer à la fois un esprit commercial et un contact solide avec le client sont deux objectifs fondamentaux pour moi ». Effectivement, cette ligne directrice définit clairement le travail de Sandrine Albisson Bayle depuis le début de son parcours professionnel. Elle s’est avant tout donné les moyens de ses ambitions. « J’ai passé un BTS Profession Immobilière à Clermont-Ferrand. Ensuite, j’ai accumulé pas mal d’expériences, notamment à LOGEHAB, où j’étais chargée, la plupart du temps, des salariés expatriés de l’usine Michelin. Les logements sociaux ont fait également partie de mes missions ». Cette bonne évolution fut bénéfique dans son désir d’entreprendre, lui permettant ainsi de créer de manière réfléchie sa propre agence immobilière.

« SAB IMMOBILIER a vu le jour le 1er mai 2014. La création fut rapide car j’étais pas mal épaulée par mon expert comptable. Il a été d’une aide précieuse pour avancer dans le choix des statuts. A ce sujet, j’ai choisi celui d’EURL dans un souci de bien distinguer mon entreprise de ma vie familiale ». Sandrine Albisson Bayle n’a ainsi pas connu de grandes difficultés, d’autant plus qu’elle avait acquise entre temps la carte professionnelle de l’immobilier. Cette efficacité lui permet de mettre en avant les nombreux services qu’elle propose : location et transaction en immobilier d’entreprise, habitation, estimation, transaction vente-achat. « Pour l’estimation des biens, je m’occupe de la location et de la transaction dans la partie tertiaire. J’estime le bien en fonction du prix du marché et j’aide à trouver rapidement un locataire ou inversement une location. J’accompagne de manière très active et suivie dans la recherche. Pour la partie habitation, je m’occupe uniquement de la transaction. J’estime le bien et accompagne la vente ou l’achat ».

Ce travail intensif n’empêche pas Sandrine Albisson Bayle de développer une importante communication, notamment via Internet. « Je fais des parutions sur le magazine LOGIC-IMMO. Pour le site Internet du magazine, LOGIC-IMMO.COM, cela va jusqu’à vingt biens présentés. Je diffuse également une newsletter mensuelle à mon fichier, qui offre une sélection de biens pour le particulier et le professionnel, mais également de l’information sur l’immobilier ». Si elle fait beaucoup dans l’immobilier d’entreprise, l’habitation est une branche que la créatrice de 38 ans tend à développer de plus en plus. « J’utilise essentiellement mon réseau, travaillant avec des gens qui connaissent mon profil. Je travaille les mandats et prospecte pour une meilleure communication ». Au-delà de la volonté de faire une vitrine de son agence, la dirigeante affirme que ce n’est pas le plus important quand on évolue dans le tertiaire. « Être référencée et communiquer, ce sont les deux aspects qui permettront d’être remarquée. De manière générale, c’est vraiment un engagement de ma part. Je dois refléter une bonne image quelque soit la branche qui s’investit avec moi ».

Un investissement constant qui crédibilise au mieux sa relation avec le client. « Le plus souvent, dans le tertiaire, il faut rassurer les personnes au niveau des délais pour trouver des lieux. Ils doivent sentir un encadrement dans les négociations, notamment sur les franchises des loyers. Je fais en sorte de favoriser les échanges avec les propriétaires. Avec ceux-ci justement, j’effectue une rencontre pour visiter l’endroit ou encore évoquer le prix qu’ils peuvent afficher en fonction du secteur. De toute façon, j’entretiens une vraie relation de confiance avec tout le monde. Je suis à l’écoute et je réalise une recherche très précise ». Malgré son statut local, l’agence SAB IMMOBILIER n’hésite pas à travailler au niveau national pour les entreprises. Cela va du franchiseur, au propriétaire en passant par le créateur. Pour l’habitation, c’est toutes catégories, du jeune accédant à la personne qui change pour des raisons familiales.

Cet engagement n’est-il pas un poids lourd à porter pour la vie privée ? « J’arrive à jongler avec ma vie professionnelle. Je me suis habituée au rythme installé. J’ai la chance de pouvoir m’occuper de mes enfants, surtout grâce à mon mari qui m’épaule et qui me pousse à faire ce que j’aime ». Une aide précieuse et indispensable qui s’acclimate avec un caractère positif. Sa volonté d’aller au contact des gens et de les soutenir dans leurs projets lui procure un avantage non négligeable sur ses concurrents. « Je travaille plus dans le relationnel, l’analyse, la demande et je prends le temps nécessaire à la recherche ».

Même si son agence est récente, Sandrine Albisson Bayle fait preuve d’une grande maturité vis-à-vis de son parcours. « J’assume parfaitement mes choix. Je suis contente d’évoluer dans ce milieu, je ne regrette rien. Malgré l’expérience, on peut toujours faire des erreurs et on doit les mettre à profit pour mieux progresser ». Elle donne l’impression d’en vouloir toujours plus, d’aller plus loin dans le démarchage. « J’ai adhéré à Entreprises et territoires, une association créée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de Riom. Elle rassemble, une fois tous les trimestres, de nombreuses entreprises. L’objectif : permettre aux adhérents de faire des rencontres ».

La soif d’entreprendre, de partager sa passion et de la mettre au service des personnes, telles sont les voies solidaires que défend SAB IMMOBILIER. Sandrine Albisson Bayle semble être partout, partagée dans plusieurs activités, mais une chose est sûre, chez elle, le client est bien au centre des préoccupations.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !