webleads-tracker

Tourisme, restauration

La cuisine auvergnate à l’honneur au Village auvergnat d’Orcines

La cuisine auvergnate à l’honneur au Village auvergnat d’Orcines

A tout juste 23 ans, Cédric Chabrillat reprend le flambeau du restaurant, le Village auvergnat, à Orcines. Ce jeune chef propose une cuisine auvergnate revisitée « à sa façon » ainsi que des plats gastronomiques qui raviront l’appétit de tous les gourmands.


A 13 ans, Cédric Chabrillat découvre la cuisine lors de son stage en classe de quatrième. Ce pourquoi il oriente ses études pour devenir chef cuisinier. Il fait ses armes à l’hôtel Radio à Chamalières auprès du chef Frédéric Coursol pendant trois ans avant de terminer son BP de cuisine au Pré Carré. Il intègre ensuite l’auberge de Mazayes puis décide de partir à Nîmes pour obtenir sa mention pâtisserie. L’Auvergne lui manquant, il revient sur sa terre natale et cuisine pour le Princesse Flore à Royat durant un an et demi. L’opportunité de reprendre le Village Auvergnat à Orcines se présente. Sans hésiter, il décide de se porter acquéreur pour, comme il le dit si bien, « réaliser son rêve ».

« Pour mener à bien mon projet, je me suis fait accompagner par un courtier, Jérôme Pouce de CrédiPro qui s’est chargé de monter le dossier et de rechercher des financements. Ce soutien m’a apporté plus de crédibilité devant les banques qui sont frileuses pour accorder un emprunt à un jeune de 23 ans. ».

Janvier 2014. Cédric Chabrillat s’active en cuisine pour recevoir ses premiers clients. Truffade, ponti, tarte au Saint-Nectaire crème à l’ail, charcuterie, filet de bœuf, magret de canard, poissons frais… Au village auvergnat, le chef propose une cuisine gastronomique où les plats traditionnels auvergnats sont soigneusement concoctés et revisités. « Je revisite par exemple la truffade : je taille mes pommes de terre en cube que je fais rissoler avec des lardons et puis, à part, je fais fondre mon cantal avec le jambon de pays. Je soigne également le dressage dans l’assiette pour faire différemment de ce tout le monde fait. ». Au village auvergnat, il y en a pour tous les goûts et tous les budgets ; les menus variant de 14 à 55 €.

« Ma viande charolaise et ma charcuterie proviennent de Sicaba dans l’Allier. Pour le canard, les magrets et foies gras, je me ravitaille au Domaine de Limagne. Tous mes poissons (Turbo, noix de Saint-Jacques, etc.) sont frais et pêchés en Bretagne. ». Dans un cadre moderne et lumineux, le restaurant peut accueillir des groupes jusqu’à 130 personnes. Entreprises et familles peuvent profiter d’une salle avec vue panoramique sur le puy de Dôme.

Cédric Chabrillat et son équipe de trois personnes se mettent en quatre pour apporter un service irréprochable aux clients. « Notre projet est de rénover la terrasse qui peut accueillir 80 personnes. Nous souhaiterions également développer davantage la cuisine gastronomique. ». Afin d’accroître la clientèle les soirs et week-ends, Cédric Chabrillat a développé un partenariat avec le golf d’Orcines et a communiqué sur Le Petit Gourmet et La Montagne.

Informations pratiques :
Village auvergnat
La Font de l’Arbre, 63870 Orcines
Tél. : 04 73 62 25 34
Mail : levillageauvergnat@wanadoo.fr

Ouvert 7 jours sur 7 sauf le dimanche soir.
Menus de 14 € à 55 €



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !