webleads-tracker

Art, culture, divertissement

« Sauve qui peut le court métrage » : Un festival frugal et innovant

« Sauve qui peut le court métrage » : Un festival frugal et innovant

Jean-Claude Saurel, président de l’organisation du festival « Sauve qui peut le court métrage », est intervenu le 27 janvier 2016 à 7h30, au Novotel du Brezet devant les 21 présidents des clubs et associations économiques de L’interclubs du Grand Clermont sur le thème : “Le Festival du Court métrage : un modèle ou un exemple de développement culturel”.


A la veille de l’ouverture de la 38ème et très prometteuse édition du festival du court métrage de Clermont-Ferrand qui déroulera du 5 au 13 février 2016 Jean Claude Saurel a retracé l’histoire de cette aventure extraordinaire dont la renommée contribue fortement à la réputation de la Ville.

Clermont-Ferrand, c’est le plus important festival mondial entièrement consacré au Court Métrage (reconnu comme tel depuis plus de 20 ans). Lors des 3 dernières éditions, la fréquentation a atteint le seuil des 160 000 entrées. C’est au pied des volcans d’Auvergne qu’explose la jeune création cinématographique française et internationale.

Pour cette 38ème édition, la Suède sera le pays à l’honneur mais aussi l’Espace avec Star System, les 3 compétitions traditionnelles, nationale,  internationale, labo. (diminutif de laboratoire), programme Regard d’Afrique, films en Région, les 30ans de la Fémis, Courts d’Histoire, Décibels , les séances scolaires et écoles qui accueillent plus de 30 000 élèves. Au total, environ 450 Courts Métrages sont diffusés en 9 jours.

Autres évènements importants : l’école éphémère du cinéma, des projections de courts métrages dans le stade nautique, un concert exceptionnel du groupe “Tinderstick” qui débute à Clermont-Ferrand une prestigieuse tournée internationale.

Le marché du film court, qui se déroule pendant le festival accueille plus de 3 000 professionnels autour de débats, de rencontres, d’échanges et une vidéothèque présentant plus de 7 500 court métrages. Tout au long de l’année, le festival est prolongé par plusieurs dispositifs comme le pôle d’éducation à l’image, la promotion du court métrage à travers la France et le monde, Passeurs d’Image (anciennement un été au ciné.).

En 1997, la Région Auvergne et le C.N.C nous ont confié la gestion de la commission du film dont le rôle est d’attirer et d’apporter un appui logistique à tous types de tournage. Enfin, l’action patrimoniale : notre centre de documentation dans lequel on peut visionner plus de 62 000 titres de films courts, des centaines de longs métrages et consulter une riche et diverse documentation.

Jean-Claude Saurel propose aux clubs économiques Clermontois de rester à leur écoute afin de faciliter leur mise en scène en les orientant vers les acteurs de l’univers du cinéma qui sont en mesure de les conseiller et de les accompagner dans la réalisation de leurs différents projets et créer ainsi des passerelles entre le monde du cinéma et celui de l’entreprise.



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !