webleads-tracker

Vidéo

Crise | Se réinventer pour une nouvelle aventure

Crise  | Se réinventer pour une nouvelle aventure

Gaz End assure depuis 1968 l’entretien de vos équipements de chauffage sur la région clermontoise et ses alentours. Le confinement a mis en urgence l’entreprise dans la nécessité de trouver des solutions quasi immédiates à la poursuite de son activité. Sa directrice Ariane Gabric prend aujourd’hui du recul et insiste sur le fait que la dynamique de réussite a été engagée par l’ensemble de ses équipes.


Ariane Gabrič, est la fille du fondateur de l’entreprise, Pierre Alonso. Cette entreprise familiale fondée il y a 50 ans, est parvenue à se faire une place sur un marché très compétitif, de par son professionnalisme et sa flexibilité.

Que ce soit l’entretien de chaudières à gaz, ballons d’eau chaude, panneaux solaires ou encore pompes à chaleur et plus récemment la climatisation, la société propose d’accompagner et de conseiller continuellement aussi bien les particuliers que les professionnels.

Cette société indépendante détient un véritable savoir-faire et savoir-être qui témoignent de son ancienneté dans le domaine. L’entreprise compte aujourd’hui une vingtaine de techniciens prêts à intervenir pour répondre au mieux à vos demandes et cela à des prix très attractifs.

Depuis 2014, Gaz End a rejoint le réseau national Axenergie, 1er réseau de chauffagistes indépendants. Ce regroupement a permis à Gaz End de bénéficier d’une portée de plus en plus grandissante. En effet, grâce la mise en commun des savoirs faire autour du réseau Axenergie, la société Gaz End améliore davantage la qualité de ses prestations.

Cette entreprise ne s’inscrit pas seulement dans une logique de rentabilité mais elle cherche à proposer ses prestations de manière éthique. En effet, en préconisant certains matériaux plus écologiques et en participant au recyclage des déchets, cette entreprise s’engage également au profit de l’environnement et du développement durable.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !