webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

Search’XPR™, la technologie que google nous envie

Search’XPR™, la technologie que google nous envie
SONY DSC

Lorsque Jean-luc Marini soutient sa thèse il y a 5 ans, il est loin de se douter que ses travaux de recherche feront de lui un homme convoité par les plus gros acteurs du monde de l’internet. Au lieu de vendre son savoir à Google,Yahoo, ou au chinois Baidu, tous trois intéressés, il fonde Search’XPR™, avec son complice de longue date, Olivier Figon.


Une histoire de geeks

Jean-Luc Marini, Docteur en Sciences de l’Information et de la Communication est Professeur Associé en informatique à l’Université de Lyon. Il est à l’origine d’une innovation majeure dans le monde de la recherche d’information et des systèmes de recommandation. L’introduction des sciences cognitives dans l’univers du digital. Son alliance avec Olivier Figon, Professeur Associé en informatique au Shanghai Advanced Research Institute – Académie des Sciences de Chine, c’est d’abord ” une aventure humaine “, se plait-il à préciser : “On se connait depuis plus de 20 ans. On a voulu faire passer cet esprit dans notre société. On a mis nos propres activités en sommeil pour se lancer avec Search’XPR™ ” et, 4 ans plus tard, on développe notre business à l’international.” Avec le soutien de BPI France (Banque Publique d’Investissement), ils ont travaillé une première année à développer le concept et le rendre opérationnel pour passer du stade de l’innovation à la technologie.
La technologie développée par Search’XPR™ est unique. Elle est basée sur l’intégration de la Sérendipité Psycho-Cognitive dans ses algorithmes (1) : ” On s’intéresse à la psychologie de l’utilisateur, à son comportement sur le site, à travers sa navigation.” L’objectif est de pouvoir analyser le comportement de l’internaute afin d’en déduire des informations qu’un moteur de recherche “classique” ne peut pas trouver. L’analyse du profil psychologique et cognitif du comportement du visiteur et de son évolution tout au long de sa navigation sur un site,  permet alors de lui proposer, en temps réel, des produits qu’il n’a pas choisi mais qui  correspondent  à ses centres d’intérêts.

Des résultats probants

Premier client expert de Search’XPR™, Pecheur.com témoigne de l’efficacité de la technologie Oorace® sur les résultats de son site de vente en ligne de produits de pêche, de chasse et de loisirs outdoor. Cette technologie permet de toucher tous les visiteurs présents sur le site et pas uniquement ceux qui concrétisent un achat. Grâce à ce potentiel, Pecheur.com assure avoir réalisé une augmentation de la valeur moyenne du panier de 20 à 25 %.
Ce résultat est l’heureuse conséquence d’un double principe : la capacité à générer une propension à accepter un prix plus élevé et à mettre en valeur des produits habituellement peu consultés et ainsi faire remonter ces produits en tête de catalogue.
Grace à la détection de l’errance sur le site, qui permet de voir si l’internaute est perdu, énervé ou dans une errance choisie, le moteur de recherche est capable de proposer une analyse dynamique du parcours des clients. Ces parcours permettent de créer des modèles de comportements pour mettre au point de nouveaux algorythmes avec des mathématiciens spécialistes de la statistique prédictives.
L’analyse des données va permettre d’attirer l’attention de l’internaute sur des produits qui correspondent à ses attentes non exprimées et qui, ne faisant pas partie des articles les plus populaires, ne sont pas mis en avant. Or “ un  stock qui dort  c’est de l’argent immobilisé et des articles en rupture de stock c’est un peu de  confiance client qui est perdue. »

L’Auvergne “c’est juste fantastique”

Créée à Lyon en 2011 avec un premier financement par OSEO (200 000 €) dont le rôle a été fondamental pour le prototypage, c’est en Auvergne, à Clermont-Ferrand, que la jeune start-up a trouvé l’écoute et les soutiens nécessaires à son lancement : ” On n’a pas trouvé la même dynamique à Lyon. On a contacté 120 fonds d’investisements. Zéro réponse. L’aventure allait s’arrêter sans cette rencontre avec cette région qui est une terre d’accueil, avec des acteurs qui se parlent. C’est juste fantastique” .

Pour René Souchon, Président de la Région Auvergne:

 Il n’y a pas d’innovation qui ne trouve son terrain d’épanouissement en Auvergne

” Nous avons une stratégie de développement autour du digital. L’Auvergne a une avance considérable au niveau des infrastructures et un partenariat Public/Privé avec Orange qui permet d’assurer le déploiement du Très Haut Débit. Il faut aussi travailler sur les usages, sur l’éco-système favorable aux entreprises et le soutien à l’innovation . L’Auvergne est un cas unique en France à avoir créé une régie régionale sur le numérique avec un Fonds d’Investissement Auvergne Durable (FIAD) qui a une extrême souplesse et en étroite collaboration avec la BPI. “
Elle est aussi la première région à s’être lancée dans l’initiative JEREMIE initiée par la Commission Européenne et la Banque Européenne d’Investissement (BEI), pour permettre un meilleur accès des entreprises aux dispositifs d’ingénierie financière, notamment dans le secteur du capital-risque pour favoriser la création d’entreprises innovantes. Le fonds JEREMIE innovation, un dispositif quasiment unique en France il y a 4 ans, leur a permis de sortir de l’impasse et d’obtenir une première levée de fonds.

Search’XPR™ compte aujourd’hui 12 personnes : une cellule Recherche et Innovation (4 personnes) basée à Lyon, un Centre de Développement (5 personnes) à Clermont-Ferrand, et un bureau commercial situé à Paris.
Un partenaire chinois, acteur important des objets connectés, et une filiale aux USA complètent l’équipe pour un développement à l’international.

 

(1) Qu’est-ce que le principe “psycho-cognitif” ? ” Lors d’une recherche d’information, un individu a un objectif conscient qui s’exprime à travers un langage des mots et des associations de mots. Simultanément, l’individu exprime aussi un but subconscient à travers un langage des analogies et des associations d’idées. Le principe “psycho-cognitif” se focalise sur l’influence du subconscient dans la recherche d’information. Ce principe est basé sur l’analyse des stratégies de comportement de l’utilisateur et sur la capitalisation de ses recherches passées et non sur le sens des mots et la sémantique. Il construit et fournit des résultats de recherche qui apparaissent être inattendus, mais qui sont en fait liés au subconscient de l’individu. Un tel effet est souvent décrit comme de la serendipité.”



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !