webleads-tracker

Services aux entreprises

Search’XPR : une innovation auvergnate à l’assaut du monde !

Search’XPR : une innovation auvergnate à l’assaut du monde !

Labellisée entreprise innovante, Search’XPR a annoncé le 6 janvier 2014 la commercialisation de sa technologie inédite, Oorace, qui analyse le comportement de l’internaute-consommateur pour lui proposer des recommandations susceptibles de favoriser l’achat impulsif. Jean-Luc Marini et Olivier Figon, fondateurs, reviennent sur les ambitions internationales de cette société clermontoise.


En 1999, les deux fondateurs de la société Search’XPR, Jean-Luc Marini, professeur associé en informatique à l’université de Lyon, et Olivier Figon, professeur associé en informatique au Shanghai Advanced Research Institute – Académie des Sciences de Chine, se sont rencontrés lors de la création d’un diplôme à l’Université de Lyon. En 2010, Jean-Luc Marini soutient sa thèse sur le phénomène de la sérendipité psycho-cognitive en présence d’Olivier Figon. « Quelques semaines plus tard, j’ai reçu trois mails successifs du patron de l’innovation chez Google qui semblait intéressé par mes travaux. Puis, j’ai été rapidement contacté par son équivalent chez Yahoo. Cet intérêt a éveillé ma curiosité et je me suis rapproché d’un spécialiste des créations innovantes qui m’a exposé le réel intérêt de ma technologie sur un plan business et les enjeux associés. Puisqu’Olivier était membre d’un institut de recherche avancée en Chine et qu’il connaissait ce pays depuis plus de 18 ans, nous sommes partis ensemble rencontrer le patron de Baidu. A ce moment-là, nous nous sommes rendu compte que nous détenions une rupture technologique et nous avons décidé de mettre en sommeil nos entreprises respectives et de nous lancer. », explique Jean-Luc Marini.

Oorace, une rupture technologique sur un marché mature

Après six années de recherche, Jean-Luc Marini et Olivier Figon ont mis au point un système de recommandation atypique qui permet de susciter l’achat impulsif sur Internet. Cette innovation s’appuie sur les neurosciences, la psychologie cognitive et les sciences de l’information pour apporter une dimension plus « humaine » aux systèmes de recommandation actuels.

« Notre technologie analyse le comportement et la psychologie du consommateur-internaute pour détecter en temps réel l’errance navigationnelle et pour proposer des recommandations de produits décalées par rapport à ce que l’internaute recherche à un instant T : le « Wow Effect ». Cela correspond à ce que nous appelons un « centre d’intérêt inconscient ». Notre technologie permet de repérer cet état d’esprit de l’utilisateur, de déterminer cette phase d’errance à travers une seule plateforme – et non pas à travers la navigation sur d’autres sites ou les réseaux sociaux – et de pousser une recommandation atypique qui va susciter de l’émotion et favoriser un achat impulsif. Nous travaillons de façon complètement anonyme c’est-à-dire qu’il n’y a aucune donnée personnelle dans les informations que nous collectons. Ce qui nous intéresse : c’est véritablement le comportement de l’internaute, sa façon de consommer, de cliquer, de bouger sa souris, de consulter les informations… tous les éléments permettant de déterminer l’état d’esprit de l’internaute et ses centres d’intérêts inconscients. » explique Jean-Luc Marini.

« La technologie Oorace constitue une innovation majeure car nous sommes les seuls au niveau mondial à travailler sur les centres d’intérêts inconscients. Nous utilisons d’autres technologies qui existent comme le mouse tracking ou l’analyse de la dynamique de frappe au clavier mais que nous avons adaptées à nos préoccupations. Notre technologie a un aspect générique qui peut aussi s’appliquer au m-commerce – commerce via des mobiles –, sites de rencontres, réseaux sociaux, sites de presse et contenus en ligne. », renchérit Olivier Figon.

Olivier Bernasson, dirigeant de Pecheur.com, Jean-Luc Marini et Olivier Figon ont conclu un accord qui va permettre au site de e-commerce de tester cette innovation majeure qui place l’émotion au cœur de ses recommandations clients. « Il s’agit d’une relation gagnant-gagnant. Grâce à son action, nous allons pouvoir mesurer avec efficacité l’apport de notre technologie dans un accroissement de chiffre d’affaires sur les plateformes de e-commerce. », précise Jean-Luc Marini. Le 21 janvier 2014, Search’XPR, Shanghai Advanced Research Institute et Unicore IOT Technology Co., Ltd ont signé en Chine un accord pour l’intégration de la technologie Oorace, l’objectif étant pour 2014 d’intégrer cette technologie à une quinzaine de sites marchands.

Search’XPR, une startup clermontoise qui rayonne à l’international

Créée en 2011 et composée d’une équipe de neuf personnes, Search’XPR a installé son siège social ainsi que son pôle de développement à Clermont-Ferrand puisque la capitale puydomoise dispose du seul laboratoire en France équipé pour réaliser des calculs haute performance, un équipement nécessaire pour tester la technologie. « Le fait d’avoir rencontré de grandes difficultés à recruter des ingénieurs sur Lyon nous a confortés dans notre volonté de nous implanter à Clermont-Ferrand. », ajoute Olivier Figon.

Membre depuis peu du cluster du numérique Auvergne TIC, Search’XPR possède également son centre de recherche à Lyon ainsi qu’un bureau à New-York et Shanghai. « A Shanghai, nous sommes en permanence en lien avec Ubifrance et l’attaché scientifique du consulat. Sur les Etats-Unis, qui est un marché absolument incontournable, nous sommes accompagnés par la COFACE afin d’établir de nouveaux contacts. L’aventure n’existerait pas aujourd’hui si l’on n’avait pas eu également le soutien fort d’OSEO Lyon et de la Région Auvergne. », conclut Olivier Figon avant d’ajouter : « Ce projet a été d’une grande richesse intellectuelle car nous travaillons avec des collaborateurs qui sont d’une autre génération que la nôtre, des purs geeks, qui nous ont permis de développer pendant deux ans cette technologie que nous n’appréhendions pas forcément. »



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !