webleads-tracker

Institutions, collectivités

Selon Stat’ur, le magazine de l’Urssaf Auvergne, l’emploi auvergnat cesse de se dégrader au 4ème trimestre 2015

Selon Stat’ur, le magazine de l’Urssaf Auvergne, l’emploi auvergnat cesse de se dégrader au 4ème trimestre 2015

L’Urssaf Auvergne publie trimestriellement un document visant à mesurer les évolutions de l’emploi en Auvergne au travers des données économiques et sociales dont disposent les Urssaf. Retour sur l’emploi, la masse salariale et les intentions d’embauche au 4ème trimestre 2015.


Il avait été constaté un repli de l’emploi au 2nd et 3ème trimestre 2015, qui ne se prolonge pas sur le 4ème trimestre mais qui n’empêche pas une évolution annuelle négative de – 1000 postes. L’Urssaf dénombre pourtant 315 200 salariés employés dans les établissements privés auvergnats, soit l’équivalent du niveau de l’emploi au plus bas de la crise, au 3ème trimestre 2009.

Cette croissance annuelle négative est fortement représentée dans le secteur de la construction qui connaît une diminution de 790 postes par rapport à la fin d’année 2013, suivi par l’industrie avec -570 emplois. Ces baisses sont cependant compensées par une augmentation de postes dans les secteurs du transport et de l’hébergement-restauration. Ainsi, seuls les services (hors commerces), créent des emplois au cours du 4ème trimestre 2014. L’emploi intérimaire a, lui, créé 170 postes sur un an.

Lors du dernier trimestre de l‘année 2014, l’emploi cesse pourtant de diminuer dans tous les grands secteurs et évolue même de +0.1 dans le Puy-de-Dôme. 167 400 salariés sont employés dans les établissements de ce département et sur un an, 190 emplois ont été créés.

La masse salariale repart, quant à elle, très faiblement au cours de ce trimestre, en raison d’une diminution lors du 3ème trimestre 2014, ce qui amène à une évolution de seulement 1% annuel, soit la plus faible depuis 2009. Pour rappel, la masse salariale (assiette déplafonnée) désigne l’ensemble des rémunérations sur lesquelles repose le calcul des cotisations des assurances sociales, des accidents du travail et des allocations familiales, déclarées au titre de la période d’emploi étudiée.

Les hôtels-cafés-restaurants, le transport, les activités juridiques et l’action sociale participent positivement à cette évolution, contrairement au commerce, aux activités de communication et d’information et à l’immobilier.

La masse salariale distribuée dans l’industrie diminue de nouveau ce trimestre, alors qu’elle progresse sur l’année. La tendance est cependant inversée dans le secteur de la construction, malgré une progression sur ce dernier trimestre.

De plus, environ 155 000 déclarations préalables à l’embauche ont été émises par les établissements auvergnats sur le dernier trimestre 2014, ce qui représente une faible progression annuelle. Alors que les déclarations d’embauche en CDI augmentent faiblement sur l’année, les CDD de plus d’un mois continuent de diminuer. Les contrats de moins d’un mois, quant à eux, représentent plus de 73% des déclarations d’embauche hors intérim.

Les intentions d’embauche dans les services sont stables, malgré une forte baisse dans le secteur du commerce. Quant à l’industrie, elle progresse avec 460 déclarations de plus et le recul s’atténue dans la construction.

Ces publications sont consultables dans l’espace “Stats Economiques” du site internet www.auvergne.urssaf.fr

Les données agrégées au niveau national sont également mises en ligne sur le site de l’Acoss, Caisse nationale des Urssaf : www.acoss.urssaf.fr dans la rubrique “publications / Acoss stat”

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !