webleads-tracker

Société

Solidarité | Un projet au profit du rugby dans les îles Fidji

Solidarité | Un projet au profit du rugby dans les îles Fidji

Deux étudiants de l’INSEEC U(1) de Lyon, Leïla Guermit, joueuse à l’ASM Romagnat (63) et Axel Badin, joueur au CS Vienne (38), se lancent, en 2021, dans un projet sportif et solidaire autour du rugby.


Ils ont ouvert, le 25 janvier, une campagne de financement participatif afin de soutenir la formation des jeunes joueurs et joueuses de l’académie de Nadroga, aux Fidji, académie partenaire de l’ASM Clermont-Auvergne depuis 2007. Les dons récoltés serviront à financer l’accès à la salle de musculation des jeunes, le transport vers les lieux d’entraînement ou encore l’envoi par bateau de matériel pédagogique.

Ce sont bien les valeurs et l’amour du rugby qui ont réuni ces deux étudiants. Dans l’élan de leur carrière rugbystique respective, ils sont loin de vouloir se contenter de briller sur les terrains. Convaincus de la capacité inclusive du sport pour les jeunes, leur propre expérience les avait largement confortés dans leurs convictions et dans leur envie d’un engagement plus large. Ils étaient déjà persuadés que le sport est plus que jamais une cause répondant à de forts enjeux de société.

C’est en 2015, au cours d’un stage au sein de l’ASM, que le jeune arrière du CS Vienne avait découvert l’existence de l’académie de Nadroga. Alors, quand son chemin croise celui de Leïla, au détour de l’université, c’est sans surprise qu’ils décident de lancer ensemble ce projet humain en faveur de jeunes talents fidjiens en manque de moyens.

Nadroga est vu comme un sanctuaire pour les jeunes joueurs et joueuses. C’est un lieu dédié à la pratique du sport et à la cohésion. L’académie se bat au quotidien pour apporter un cadre de vie adéquat à ses jeunes pousses afin de leur permettre de réaliser leurs rêves. Le rugby aux Fidji est alors perçu comme une échappatoire, une réelle chance de pouvoir grandir en alliant passion du ballon ovale et avenir professionnel.

Comme l’évoque Franck Boivert, ancien directeur technique de l’équipe fidjienne de rugby : « 67% de la population pratique une activité agricole vivrière. Mais, comme pour la plupart des petits États insulaires, l’économie est menacée par le volume limité de la production nationale, l’isolement géographique du pays et son exposition aux catastrophes naturelles. Compte tenu du manque d’emplois et des changements que subissent les structures communautaires, les jeunes font alors face à un risque particulièrement élevé de marginalisation sociale et économique ».

Touchés par cette situation, sensibles aux efforts inestimables des jeunes et de leurs familles pour atteindre l’excellence sportive dans cet environnement si précaire, volontaires pour les aider à progresser, Leïla et Axel vont se battre pour donner une chance à ces jeunes Fidjiens de réaliser leurs rêves rugbystiques et d’évoluer dans des conditions d’entraînement correctes. Ils vont mettre leur pugnacité au service de l’Académie de rugby de Nadroga en collaboration avec le club de l’ASM, son staff et ses joueurs.

Si ce magnifique projet autour des valeurs du sport permet d’offrir à de futurs prodiges du rugby fidjien de belles perspectives, ils savent qu’ils auront rempli une mission empreinte d’humanité, de désintéressement et de cohésion, à l’instar des valeurs portées par le rugby.

Pour participer à cet élan de solidarité, la campagne de financement participatif est accessible via ce lien.

 

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !