Société

Sport | Bilan des athlètes du Marathon du Mont-Blanc

Sport | Bilan des athlètes du Marathon du Mont-Blanc

C’est sous les acclamations du public venu en force pour supporter les athlètes que s’est clôturée cette course mythique du Marathon du Mont-Blanc. Cette nouvelle version du 42km et son arrivée au cœur de Chamonix (celles des éditions précédentes étaient en altitude à Plan Praz) a tenue en haleine tout le monde ! 


A 7h30 ce dimanche 26 juin, s’alignait sur la ligne de départ les stars de la discipline. Chez les hommes, Davide Magnini, Jonathan Albon, Ruy Ueda, Elhousine Elazzaoui, Petro Mamu Shaku, Thibaut Baronian, Robert Pkemoi Matayango, Rémi Bonnet … Et chez Les Femmes : Anaïs Sabrié, Emkay Sullivan, Johanna Åström ,Moreno Dani ; Sara Alonso, Marcela Vasinova ,Caitlin Fielder , Julie Roux…

Les 2300 coureurs se sont élancés de la place du triangle de l’amitié pour arpenter les 42km et 2540 mètres de dénivelés D+/D- qui les attendaient par un soleil aussi radieux que les sourires.

Dès le départ, le britannique Jonathan ALBON, le kenyan Robert Pkemoi MATAYANGO et Petro Mamu SHAKU, le coureur de fond érythréen ont imposé une cadence infernale qui promettait une belle bataille sur les chemins chamoniards.

Au col des Montets (km 25), le trio était encore soudé. La descente vers Bas Bois Plagnolet (km 32) semble profiter à Albon, spécialiste et meilleur mondial en descente qui creuse l’écart et se détache avec 2 min. Un avantage qu’il gardera et creusera jusqu’à la fin. La course prendra une nouvelle tournure à la montée de l’Index (juste après Bas Bois Plagnolet) où le Marocain Elhousine ELAZZAOUI prend la seconde place devant Petro Mamu Shaku.

C’est dans la montée de la Flégère que Davide MAGNINI en souffrance physique retrouve ses jambes et ses qualités de grimpeur et s’offre une remontée spectaculaire pour passer en 3ème position au ravitaillement de la Flégére à 2 minutes seulement d’Elazzaoui et à 5 min d’Albon.

Jonathan ALBON confirme sa place de leader du jour et sa foulée de descendeur et remporte ce marathon en 3h35mn20s, 4 minutes devant Davide qui gagne encore une place et s’offre au final une belle seconde place !

Le surprenant japonais Ruy UEDA crée la surprise en prenant la 3ème place devant le marocain Elhousine ELAZZAOUI qui finit en 4ème position en ayant tout donné. Le français Thibaut BARONIAN fait une belle course et s’offre un 5ème place pour fêter sa 10ème participation.
La course féminine tout aussi trépidante que celle des garçons révèle un jeune talent de 23 ans Sara ALONSO ! Dès les premiers mètres la traileuse basque, déjà deuxième de la Zegama fait le lièvre et impose son rythme intense pour prendre le lead toute la course ! La tête de course féminine reste très serrée jusqu’à la moitié du parcours ! Sara ALONSO, Anais SABRIE, Dani MORENO, Julie ROUX, Caitlin FIELDER se suivent à moins de 200 mètres jusqu’au col des Montet où Anais fait la bascule en tête.

La française sera définitivement lâchée par Sara à l’Index. Caitlin FIELDER encore fraiche, réussie, elle aussi, a passer la française dans la montée de la Trappe. Le duo de tête Sara et Catlin restera inchangé jusqu’ à l’arrivée.

On retiendra la domination de Sara ALONSO qui s’impose avec plus de 5 min d’avance en 4h 14mn 49s (et une 28ème place au scratch !!!) devant la Néo-zélandaise, Caitlin FIELDER qui s’offre une belle 2ème place en 4h 20mn 21s pour sa première participation à Chamonix. La jeune américaine Dani MORENO, qui débute dans la Golden Trail World Series à la lutte sur la partie finale avec l’experte Anais SABRIE, prendra finalement la 3ème place.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !