webleads-tracker

Industrie

SUEZ | Hocine Abdelouhab, nouveau directeur du site Robin de Roussillon

SUEZ | Hocine Abdelouhab, nouveau directeur du site Robin de Roussillon

Après 20 ans passés au sein du groupe SUEZ, Hocine Abdelouhab vient d’être nommé Directeur Incinération France. Il prend la tête de l’installation de Roussillon sur un territoire qu’il connait particulièrement bien, puisqu’après une carrière internationale, Hocine Abdelhouab revient aujourd’hui sur le territoire de son enfance et de ses premières expériences professionnelles.


Hocine Abdelouhab a intégré le groupe SUEZ en 1999 et a participé, depuis cette date, à l’ensemble des évolutions du métier des déchets dangereux au sein du Groupe, en France et à l’international.  Fort de ses vingt années d’expertise, il vient d’être nommé Directeur Incinération de SUEZ Chemicals France et en particulier de l’unité Robin à Roussillon, en Isère.

Depuis toujours la vocation de SUEZ est de préserver la ressource. Pour ce faire, SUEZ met en place des solutions de traitement des déchets permettant la valorisation et l’optimisation des ressources. Ainsi le site de Roussillon abrite-t-il plusieurs installations dont 2 incinérateurs d’une capacité de 200 000 tonnes de déchets dangereux par an.

Le site s’est doté d’une unité Robin, qui produit de la vapeur décarbonée à partir de déchets biomasse. La vapeur ainsi produite alimente aujourd’hui 15 % des besoins industriels de la plateforme chimique de Roussillon qui réunit plus de 15 Industriels.

Mise en service en 2014 la filière bois biomasse a pour objectif de valoriser la ressource bois déchet. L’unité Robin est autorisée à valoriser 80 000 tonnes par an des déchets de biomasse (dont les bois de type B & C, non recyclables). Aujourd’hui, elle en valorise 40 000 tonnes.

Le bois C pour « Créosoté » considéré comme un déchet dangereux représente 70 % de ce total et les 30 % restant sont constitués de bois contenant peu de vernis ou de peinture et donc moins dangereux (bois B).

Le procédé de valorisation Robin est équipé d’une chaudière qui permet de récupérer la chaleur de combustion des déchets biomasse (avec un rendement supérieur à 85%), la production de vapeur peut atteindre 250 000 tonnes par an et contribue actuellement à la fourniture de 15% de la consommation des industriels présents sur la plateforme de Roussillon.

La nomination de Hocine Abdelouhab va permettre à l’unité Robin de déployer son savoir-faire et d’atteindre sa pleine capacité de traitement de déchets biomasse autorisé pour privilégier la production d’énergie verte.

La biomasse est aujourd’hui une des premières sources d’énergie renouvelable en France, l’unité Robin de SUEZ permet aux industriels présents sur la plateforme chimique de Roussillon d’améliorer à la fois leurs performances économiques et leurs performances environnementales. Robin évite le rejet de l’équivalent de 50 000 tonnes de CO2 par an.

Un bel exemple de collaboration réussie et de cycle vertueux qui non seulement favorise le traitement des déchets biomasse mais également les valorise pour une meilleure optimisation de la ressource du territoire.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !