webleads-tracker

Services aux particuliers

Sur Lyon Presqu’île, Au bout du Monde veut incarner la destination du massage sur-mesure.

Sur Lyon Presqu’île, Au bout du Monde veut incarner la destination du massage sur-mesure.

3 praticiens du massage, Mikaël, Aurélie et Lionel, réussissent à transformer leur activité débutée sous le statut d’auto-entrepreneur en entreprise viable économiquement. Lionel nous présente “Au bout du Monde”, le spa à l’écoute de ses clients qui redéfinit le concept du massage.


L’auto-entreprise comme tremplin

Aucun n’était masseur à l’origine. Après des parcours de vie variés, tous les trois obtiennent leur certificat professionnel et exercent le massage bien-être en freelance sous le statut d’auto-entrepreneur. Ils ne se connaissent pas encore.

« Je proposais des massages dans les spas de Lyon, dans les entreprises sur la pause méridienne et à domicile pour des particuliers. » explique Lionel. « J’ai rencontré par hasard Mikaël et Aurélie, à chaque fois dans un spa. Au même moment, la propriétaire d’un établissement de centre ville qui arrêtait son activité cherchait à louer ses locaux. On a eu envie d’investir ce lieu et de travailler ensemble. C’est comme ça qu’est né “Au bout du Monde”, en 2013. C’était vraiment un test pour nous. Si cela n’avait pas fonctionné, on aurait repris comme avant, à notre compte. »

Un important travail de communication

L’un des associés, Mikaël, a d’emblée ciblé les médias web et les prescripteurs que sont les guides touristiques. Au bout de six mois, grâce à cette publicité et au bouche à oreille, l’affaire marchait très bien. Les trois amis décident alors de s’installer définitivement et partent en quête d’un fonds de commerce à racheter.

« Outre nos apports personnels, le soutien de Rhône Développement Initiative a été déterminant dans le bouclage financier. Ils nous ont donné de la solvabilité et du crédit pour présenter notre dossier devant les banques. Après quelques mois de travaux, nous ouvrons donc notre établissement en septembre 2014 sur la presqu’île. »

Le massage, un voyage intérieur et personnalisé

La nouvelle enseigne invite le client à choisir une destination : Hawaï, San Francisco, Stokholm, Beijing… qui correspond à une technique de massage particulière. Ainsi, Lionel maîtrise le lomi-lomi, massage avec les avant-bras venu d’Hawaï, tandis qu’Aurélie est spécialisée dans des techniques reliées à la médecine chinoise et propose du barefoot massage, un inédit massage profond avec les pieds, réalisé grâce à des barres qui lui permettent de se maintenir debout au dessus du client.

« Chaque destination correspond à un besoin particulier : la prestation pourra être tonique et vivifiante, fluide et enveloppante ou davantage axée sur la relaxation. Nous restons à l’écoute de la personne pour colorer le massage en fonction de son paysage corporel et de ses attentes. Nous prenons en compte le type de pression souhaité, les endroits à privilégier et le passé du client en terme de blessures. Chez nous, aucun massage n’est protocolisé. Pour une même personne, le massage pourra être différent d’une semaine à l’autre en fonction de ses émotions, de ses tensions et de notre propre ressenti. »

Fais quelque chose qui te plaît et tu ne travailleras plus

“Au bout du monde” atteint ses objectifs commerciaux et envisage des développements avec une offre pour les entreprises, de la formation au massage et une refonte progressive du site internet. L’enseigne propose également un espace hammam privatif, couplé à un salon de détente, ce qui lui a permis d’obtenir l’appellation spa.

« Mon entourage trouve que je travaille beaucoup, mais je n’ai pas cette impression. Quand je vois des personnes entrer avec un visage terne et ressortir la mine détendue, ça me conforte sur la ligne de conduite que nous avons choisie. » conclut sereinement Lionel.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !