webleads-tracker

Information économique locale

Santé, biologie, psycho, social

Surgynal : Une société de distribution à Dardilly, près de Lyon, spécialisée dans le matériel uro-gynécologique

Surgynal : Une société de distribution à Dardilly, près de Lyon, spécialisée dans le matériel uro-gynécologique

Biologiste de formation, Christophe Sarzier a créé Surgynal, en 2010, première société de distribution dédiée à un marché de niche un peu particulier : celui des implants uro-gynécologiques. L’entrepreneur s’est imposé dans le domaine de l’implantologie, en proposant du matériel adapté aux hôpitaux et aux centres hospitaliers. Basée à Dardilly, la société ne cesse d’évoluer depuis sa création.


Après un BAC + 4 en Sciences, Christophe Sarzier a terminé ses études dans une école de management à Lyon : « C’est une école basée sur les métiers de la santé, explique-t-il. L’école forme les médecins, pharmaciens et biologistes à la vente et au marketing. » Après ses études, l’entrepreneur a travaillé pour de grandes sociétés de distribution en tant que business manager, notamment dans les sociétés Cousin Biotech et American Medical System.

« Je ne pouvais pas faire ce que je voulais dans la société Cousin, raconte Christophe Sarzier. Je trouvais mes actions limitées. Je commençais à élaborer mon projet. J’ai donc monté mon business plan en 6 mois, et  puis j’ai immatriculé ma société en 2010. » Christophe Sarzier nous dit : « J’ai créé quelque chose qui n’existait pas. La plupart des grandes sociétés de distribution interviennent dans beaucoup de domaines, et, souvent, celui de l’uro-gynécologie ne représente qu’1 % de leur activité. Tandis qu’à Surgynal, elle représente 100% . »

Une expertise au service des chirurgiens

En effet, le domaine dans lequel s’inscrit Surgynal est peu développé en France : « L’uro-gynécologie est un domaine particulier. Il s’agit de tout ce qui concerne le plancher pelvien (le bassin), de l’homme et de la femme. Nous vendons du matériel d’implantologie, utilisé pour les problèmes d’incontinence, de prostate, et de descente d’organe. » En tant qu’expert, Christophe Sarzier connait ce domaine sur le bout des doigts, et obtient  facilement la confiance de ses clients : « Le domaine uro-gynécologique est un petit marché à forte valeur ajoutée. »

En plus de la vente d’implants, Christophe Sarzier intervient en tant qu’expert dans les blocs opératoires : « Nous faisons de l’assistance opératoire, pour aider certains chirurgiens à utiliser notre matériel. 80 % de nos clients font 20 à 30 interventions par an dans ce domaine-là. Ils comptent sur notre présence au bloc, car ils ne sont pas forcément à l’aise avec les nouvelles technologies opératoires. Nous les assistons dans l’installation du matériel, l’orientation etc. »

Du matériel de plus en plus prisé

Surgynal n’est pas implantée à Lyon par hasard. L’entrepreneur déclare : « Beaucoup d’implants (qui sont constitués à partir de textiles) sont fabriqués en France, surtout dans la région Rhône-Alpes. En effet, la région est reconnue depuis des décennies pour son industrie du textile. »

Se former à l’uro-gynécologie, et aux chirurgies liées à ce domaine (notamment la chirurgie prostatique), demande un savoir-faire d’expert : « C’est une spécificité compliquée, il faut beaucoup de temps pour se former. Je travaille avec des agents commerciaux depuis deux ans, et ils commencent tout juste à être opérationnels. »

La société Surgynal se porte de mieux en mieux. Christophe Sarzier, fier du chemin parcouru, souhaite « rester sur le marché national, avec un système économique français. » Bien qu’il commence à recevoir des demandes depuis l’international, il déclare : « Je ne regrette absolument rien. Je m’épanouis complètement dans mon activité. » De plus, l’entrepreneur pense atteindre « le million d’euro en chiffres d’affaire, d’ici 2017 ».



Un article de Marie Besse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !