webleads-tracker

Santé, biologie, psycho, social

Table ronde “Développer l’entrepreneuriat au sein de l’IUT, une opportunité pour créer son emploi et réussir”

Table ronde “Développer l’entrepreneuriat au sein de l’IUT, une opportunité pour créer son emploi et réussir”

Dans le cadre de l’association CREA-IUT, l’IUT de Clermont Auvergne a organisé pour la troisième fois consécutive l’opération « 24 heures pour entreprendre dans le domaine des technologies pour la santé », véritable challenge sur deux jours visant à développer l’envie d’entreprendre des étudiants. Cette table-ronde était animée par Gilles Flichy, animateur du club APM Auvergne Nouveau Monde.


Les 25 étudiants volontaires du Master 2 Diagnostic biomédicale & technologies pour la médecine, les enseignants entreprenants et les entrepreneurs impliqués dans ce dispositif ont été entourés et accompagnés par un réseau d’experts tout au long de l’opération. L’objectif était de repérer, développer et capitaliser les talents des étudiants à partir de l’Analyse CGP (Centre de gravité professionnelle) portée par l’association ITE puis de constituer 5 équipes pluridisciplinaires. Ces 5 équipes ont conçu et développé chacune un projet de création d’entreprises autour de 2 thèmes : la prévention et la télé médecine et l’ont présenté à l’issue de la table ronde qui a clôturé cette démarche de sensibilisation à l’entrepreneuriat.

Hervé Poher, président de l’IUT du Conseil de Gestion de l’université d’Auvergne, a rappelé en introduction que cette opération est destinée à sensibiliser les étudiants du master 2 « Technologies Biomédicales » à l’entrepreneuriat et que ce nouveau Master qui propose une formation transversale unique en France composée de deux spécialités, le diagnostic Biomédical et les technologies pour la Médecine, présente tous les atouts pour susciter chez les étudiants l’envie d’entreprendre.

Au cours de cette table ronde composée de représentants de l’Université, de l’État et de Créateurs et repreneurs d’entreprises, le professeur Jean Chazal, doyen de la faculté de Médecine et professeur d’anatomie et de neurochirurgie des hôpitaux, a ouvert de nouveaux horizons en rappelant en quoi la santé et le bien être étaient au cœur des préoccupations des Français et en précisant que face aux enjeux auxquels nous confronte la révolution industrielle et numérique et aux progrès technologiques qui nous impactent il était nécessaire de rapprocher la faculté de médecine des autres disciplines universitaires. Il salue au passage la création de ce nouveau master créé conjointement par la fac de Médecine et l’IUT de l’université d’Auvergne et va jusqu’à proposer d’ouvrir et de décloisonner la médecine en créant de grandes écoles des sciences de la santé au-delà des facultés de médecine.

Elodie Peuch, de la Délégation Régionale aux droits des femmes et de l’Égalité, a insisté sur les nombreux freins à la création d’entreprise concernant les femmes qui ne créent que vers l’âge de 40 ans. Elle a présenté la démarche d’accompagnement que la Délégation offre aux femmes et aux clubs d’entrepreneuses afin de favoriser l’entrepreneuriat au féminin.

Michel Andanson, directeur-propriétaire de l’Intermarché de Thiers, a expliqué l’engagement de la fondation Roch Mousquetaire aux côtés de l’opération Créa IUT au travers de la remise de 3 prix à des jeunes créateurs d’entreprises puis il a fait bénéficier les étudiants de son expérience d’entrepreneur en les invitant à rester humble, savoir écouter et à s’entourer en s’investissant dans des réseaux.

Le professeur Vincent Sapin, chef de service de biochimie au CHU de Clermont-Ferrand et acteur clef de la création et de la coordination de ce nouveau master, a rappelé le rôle qu’avait joué la fidélité et l’estime qu’il portait aux enseignants chercheurs de l’IUT dans la réussite de ce nouveau cursus mixte. Il a précisé que ce nouveau master offrait une véritable interface et que, dans ce sens, les nouveaux ingénieurs formés sont la courroie de transmission entre les biologistes, les cliniciens et les techniciens qui s’occupent des applicatifs.

Quand à Serge Torti, président créateur de Yansys, il a précisé qu’il ne se sentait pas l’âme d’un créateur d’entreprise et que c’était sa double passion pour la médecine et l’informatique qui lui avait donné l’audace, après 15 ans de salariat, de créer en 2006 son entreprise dans le domaine des logiciels médicaux. Entrepreneur, il a fait bénéficier les étudiants de son expérience en leur rappelant que, pour réussir, il faut être passionné et ne pas négliger l’importance de la gestion et du management; sans oublier l’aspect financier qui est capital dans ce secteur d’activité

Sham Faly, chargée de mission chez Auvergne Active, a rappelé le rôle de son association qui travaille en réseau avec les différents acteurs de l’emploi pour favoriser un entrepreneuriat défaillant en France par rapport aux pays anglo-saxon. Elle accompagne les jeunes créateurs d’entreprise et subventionne leurs initiatives au travers de son outil « Cap jeunes » à hauteur de 2 000 € par projet.

Pour conclure Nicolas Maïnetti, Directeur de l’IUT de l’université d’Auvergne et enseignant-chercheur en Mathématiques pures, considère que l’IUT est un lieu où les chercheurs en matières théoriques peuvent aussi trouver de nouveaux terrains de développement en se tournant vers l’entreprise et ses réseaux. Il met en lumière l’aspect innovateur de la pédagogie inversée déployée autour de cette opération qui doit déboucher sur une recherche d’emploi inversée en donnant envie aux étudiants d’entreprendre.

A l’issue de cette table ronde les intervenants remettent les 5 prix aux équipes projet :

  • le prix de « l’innovation technique » est attribuée au projet « Biostille »
  • le prix « du dynamisme commercial » est attribué au projet « Thermo Patch »
  • le prix de « la prévention » est attribué au projet « Carte d’identité médicale »
  • le prix de « la télémédecine » est attribué au projet « Sa’Malrt »
  • le prix “Entreprendre au féminin” est attribué au projet “Depist”


Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !