webleads-tracker

Société

Tassin-la-Demi-Lune | 220 000 euros pour la sécurité de la commune

Tassin-la-Demi-Lune | 220 000 euros pour la sécurité de la commune

Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, accompagné d’Alice de MAILLARD, Conseillère régionale, était ce lundi 25 janvier à Tassin-la-Demi-Lune pour visiter le poste de police municipale et échanger avec les agents. Le Président de Région et le maire de la Ville, Pascal CHARMOT, ont ensuite signé un Contrat régional de sécurité qui permet de débloquer un fonds de 220 000 euros pour améliorer les équipements en matière de sécurité de la commune.


La commune de Tassin-la-Demi-Lune a engagé un fort travail dans le domaine de la sécurité mais veut passer désormais à la vitesse supérieure avec un déploiement de nouvelles caméras de vidéoprotection et en transférant également les locaux de la police municipale dans un site plus adapté.

En réflexion également un projet de Centre de supervision urbain mutualisé avec des communes de l’ouest lyonnais et la création d’une unité cynophile. La Région a donc choisi d’accompagner les investissements de la commune en matière de sécurité. Ainsi, elle signe avec elle un Contrat régional de sécurité permettant de mobiliser la somme de 220 000 euros sur les volets suivants :

➢ L’aménagement et l’équipement du CSU

➢ L’extension de la vidéoprotection

➢ La modernisation de l’équipement de la police municipale

➢ La sécurisation des entrées et sorties des zones d’activités

La Région s’est également engagée à accompagner les investissements nécessaires à l’installation d’un nouveau poste de police municipale.

« Ici à Tassin-la-Demi-Lune, la commune se montre exemplaire en matière de sécurité. Elle est l’une des plus innovantes de la métropole lyonnaise, notamment à travers son dispositif de boîtiers d’alerte silencieuse qui permet de protéger ses commerces, un outil d’ailleurs sur lequel la Région veut travailler pour le proposer plus largement. L’exemple de Tassin-la-Demi-Lune est ainsi la démonstration qu’il n’y a pas de fatalité à l’installation de l’insécurité.», déclare Laurent WAUQUIEZ, Président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !