webleads-tracker

Industrie

Techné : l’innovation au service de la performance

Techné : l’innovation au service de la performance

Spécialisée dans les joints d’étanchéité et dans les soupapes de sécurité, le groupe Techné est une référence au niveau mondial. Créé en 1981, l’entreprise familiale dirigée par Marie Fontaines et Emmanuel Gaujac, défend un modèle d’innovation basé sur l’humain et les communautés. 


Productivité et travail collaboratif

Le groupe Techné regorge de projets et d’innovation. « Depuis la création de l’entreprise, nous avons mis l’accent sur l’informatique et le numérique pour gérer nos 40 000 articles que nous avons en stock physique et les 100 000 articles que nous gérons. Le besoin d’avoir recours au numérique était fondamental. L’usage du numérique a permis d’amorcer une évolution en termes de production mais aussi en termes de travail collaboratif au niveau du département recherche » déclare Georges Fontaines, président du conseil de Surveillance du groupe Techné.

L’innovation : moteur de la performance de l’entreprise

« La performance d’une entreprise doit passer par tous ces nouveaux outils technologiques et de communication » souligneGeorges Fontaines. Le secteur industriel est lui aussi concerné par ces nouveaux moyens de communication : « Il y a beaucoup d’outils de communication entre les individus qui favorise cette notion de communauté au sein de l’entreprise. » Techné souhaite sortir du modèle traditionnel hiérarchique propre à l’entreprise et proposer un environnement propice à l’échange. « Ces communautés doivent communiquer davantage entres elles. L’échange du savoir-faire auprès des communautés à la fois internes mais aussi externes à l’entreprise est essentiel. »

Capter l’intelligence de la génération Y

L’entreprise du futur selon Georges Fontaines, c’est avant tout une entreprise qui place l’humain au cœur de ses priorités. « L’entreprise du futur n’est pas totalement différente de l’entreprise du passé. La matière grise, les hommes sont des éléments essentiels pour une entreprise. » L’entreprise du futur doit aussi s’appuyer sur la technologie, le numérique, sur l’évolution technologique et toutes les technologies modernes. « Il faut réussir à capter l’intelligence de la génération Y à l’aide des outils visionnaires que l’on utilise déjà depuis 30 ans. Il faut être prêt à ce genre de chose » conclut-il.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !