webleads-tracker

Etudes, conseil, expertise

TEDxClermont : retour sur l’événement du 21 juin 2014

TEDxClermont : retour sur l’événement du 21 juin 2014

Le 21 juin 2014 s’est tenu à l’espace Georges Conchon la première édition de TEDxClermont sous l’angle de l’innovation et de la tradition. Thibaut Dabonneville, directeur associé de Social Unit et co-organisateur de l’événement avec Lionel Faucher, revient pour le Journal de l’éco sur cette manifestation qui a marqué les esprits.


La capacité d’accueil était de 100 places et bien avant la date butoir pour réserver, toutes les places s’étaient déjà arrachées. Pourtant, les organisateurs de ce TEDxClermont avaient ménagé le suspens et entretenu savamment le mystère sur les différents spécialistes appelés à intervenir sur la scène. Il faut dire que le concept séduit et est plutôt à la mode. « Up to date » comme diraient les Américains. C’est d’ailleurs des Etats-Unis que nous vient le concept de ces conférences TED où les personnalités les plus brillantes et iconoclastes viennent y présenter, depuis 25 ans, des idées censées changer le monde. En 2009 est né le programme TEDx qui permet à tout à chacun d’organiser une conférence dans sa ville.

L’événement était retransmis sur le site de TEDxClermont, la captation étant assurée par les équipes de TV8 : « C’est ce que nous avions convenu avec la Mairie de Clermont-Ferrand afin de valoriser les équipes de TV8 et leur capacité à pouvoir retransmettre en direct cet événement pour le rendre accessible au plus grand nombre, ce qui est très rare pour un premier TEDx. Même si je pense qu’un événement de ce type se vit plus qu’il ne se regarde à travers un écran, nous avons eu de nombreux internautes qui nous ont suivi, certains même hors de l’Auvergne puisque nous avons eu des retours de Lyonnais qui se sont connectés sur tout ou partie de la conférence. », se félicite Thibaut Dabonneville.

Les intervenants, au nombre de 7 se succèdent sur la scène pour exposer en 18 minutes maximum leur présentation. « L’idée n’est pas d’avoir une conférence qui va s’étaler sur toute une après-midi sans aucun temps mort. Le TEDx est plutôt un espace participatif avec bien entendu les interventions des speakers mais aussi des temps de respirations, des pauses musicales et des échanges avec et entre le public. » Au programme cette année, 7 speakers se sont succédés : Franck Ramus, docteur en sciences cognitives, venu s’interroger sur « Le cerveau a t-il un sexe ? ». Fabien Marret, business designer. Pierre Dupasquier, spécialiste de la compétition automobile. Sandrine Musel, spécialiste de la neurocommunication. Kariappa Bheemaiah, ingénieur de nationalité indienne vivant à Clermont-Ferrand. Cathy Beauvallet, Dessinatrice. Et Thierry Courtadon, sculpteur de pierre.

Nous étions près de 60 bénévoles pour travailler sur ce TEDxClermont et nous tenons à les remercier pour leur implication

« Nous sommes restés sur le thème « innovation et tradition ». Nous avons cherché à réunir à la fois des Auvergnats restés dans la région, des Auvergnats partis de Clermont-Ferrand et des non-Auvergnats installés en Auvergne. Je pense notamment à un speaker indien qui travaille chez Michelin et qui est venu nous parler du Bitcoin, cette nouvelle monnaie virtuelle qui bouleverse l’économie. Il avait un historique fabuleux et une présence scénique tout à fait remarquable. De même que ce tailleur de pierre de Volvic capable de transformer la matière comme personne ne l’a fait avant lui, notamment grâce aux nouveaux outils technologiques. »

Thibaut Dabonneville reconnaît qu’il y a eu aussi beaucoup de stress du côté de l’équipe organisatrice : « Nous étions près de 60 bénévoles pour travailler sur ce TEDxClermont et nous tenons à les remercier pour leur implication. Encore aujourd’hui, après l’événement certains d’entre eux sont à pied d’oeuvre puisqu’il faut s’atteler maintenant à la diffusion des vidéos. Le processus de traduction est assez compliqué puisque nous en sommes actuellement à la phase de découpage des vidéos et nous allons entrer ensuite, une fois les traductions effectuées, dans la phase du sous-titrage. Nous commençons par l’anglais, l’italien, l’espagnol et ensuite des langues plus compliquées comme l’indien, le japonais, le chinois et même le mongol. Cela fait partie d’une volonté d’avoir le TEDx le plus traduit au monde. Le café polyglotte de Clermont-Ferrand nous a permis de mettre tout cela en place et je les en remercie. C’est un moyen de promouvoir ce TEDxClermont bien au-delà des frontières auvergnates. », insiste Thibaut Dabonneville.

Événement bénévole porté par l’association « Des volcans et des idées », le TEDXClermont s’inscrit dans le temps puisqu’une prochaine édition s’annonce déjà pour l’année prochaine. Cette fois-ci 300 à 500 personnes seront conviées. Pour ceux qui n’ont pas pu assister à la conférence du 21 juin, ils sont invités à venir se connecter sur le site de TEDXClermont afin de visionner les vidéos de cette année et se tenir informés des dates et du thème de la session prochaine. Au vu du succès de cette première édition, il vaudra mieux s’y prendre le plus tôt possible pour réserver sa place pour l’édition 2015.

Crédits Photos : TEDxClermont



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !