webleads-tracker

Tendances Éco

TPE-PME : des dirigeants “sous pression” mais confiants

TPE-PME : des dirigeants “sous pression” mais confiants

Pour la 4e année consécutive, la fondation d’entreprise MMA des Entrepreneurs du Futur interroge les dirigeants de PME en Auvergne-Rhône-Alpes sur leur état de forme physique et mental. L’enquête, réalisée par OpinionWay, révèle un remarquable regain de confiance en l’avenir et un état de santé globalement stable comparé à 2017. Néanmoins, les dirigeants de la région s’avèrent bien plus « sous pression » que la moyenne nationale.


« Depuis 4 ans, la Fondation interroge les dirigeants d’Auvergne-Rhône-Alpes sur la question ô combien importante de leur santé. Cette année, nous observons l’émergence d’une problématique forte : plus encore que les inquiétudes liées à leur activité, ce sont les difficultés pour gérer leur planning et concilier vie de famille et vie professionnelle qui impactent de plus en plus lourdement le tonus et le moral des entrepreneurs. Cette tendance de fond est déjà au cœur de nos travaux pour accompagner et soutenir les dirigeants dans leur quotidien. » explique Hervé Frapsauce, président de la Fondation MMA Entrepreneurs du Futur.

Moins de stress lié aux aléas de l’entreprise, mais la surcharge de travail de plus en plus néfaste pour la santé

En 2018, le stress reste le fléau récurrent pour de nombreux entrepreneurs en France. En Auvergne Rhône-Alpes, 15 % des dirigeants interrogés estiment qu’ils en souffrent en permanence. Cependant, ce stress est moins lié aux problématiques de l’entreprise et en particulier au manque de trésorerie cité par 48 % des sondés de la région, contre 63 % l’an passé. Conséquence immédiate de la surcharge de travail, le manque de moments de décompression devient de plus en plus problématique, au point de devenir à l’échelle nationale, pour 1 entrepreneur sur 4, la première cause de détérioration de sa santé.

Les dirigeants d’Auvergne-Rhône-Alpes particulièrement sous pression

Près d’1 entrepreneur de la région sur 3 se sent souvent « sous pression », contraint de rester excessivement actif et mobilisé pour son travail. Un taux de 2 points supérieur à la tendance nationale. De même, les dirigeants d’Auvergne-Rhône-Alpes sont 24 % à indiquer qu’ils remettent régulièrement à plus tard des tâches qui demandent réflexion, contre 19 % à l’échelle du pays. Enfin, 17 % avouent rencontrer des difficultés pour organiser leur planning, un taux qui s’élève à 12 % au national.

Cette problématique de gestion du temps génère un sentiment de fatigue pour 40 % des sondés dans la région, contre 34 % à l’échelle nationale. 34 % des dirigeants de la région évoquent également un phénomène de lassitude, contre 26 % pour l’ensemble du pays. In fine, en Auvergne-Rhône-Alpes, 50 % des dirigeants de TPE-PME avouent ne pas parvenir à concilier sereinement vie de famille et vie professionnelle. Ils sont même 21 % à estimer ne pas du tout y parvenir (contre 19 % à l’échelle nationale).

Une grande confiance en l’avenir

A l’instar de l’ensemble des dirigeants interrogés dans le pays, les dirigeants de petites et moyennes entreprises d’Auvergne Rhône-Alpes témoignent d’une très grande confiance en l’avenir : 93 % sont confiants pour leur situation personnelle, 83 % se disent optimistes pour le futur de leur entreprise et 87 % pour la situation financière de leur foyer.

93 % des entrepreneurs d’Auvergne-Rhône-Alpes s’estiment aujourd’hui satisfaits de leur travail et 91 % se disent même satisfaits de leur vie en général. Leur épanouissement professionnel est principalement nourri par leur capacité à innover (85 %) et à se montrer créatif au quotidien (82 %). Des facteurs auxquels s’ajoute l’intérêt pour leur métier (87 %).



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !