Vidéo

Train de Paris I Le dossier doit être une priorité

Train de Paris I Le dossier doit être une priorité
Le ministre des transports, Clément Beaune a reçu Delphine Lingemann, députée du Puy-de-Dôme dans le dossier d’une solution à trouver en urgence et surtout « enfin » sur les retards réguliers et inacceptables des trains entre Clermont-Ferrand et Paris.

Suite au nouvel incident rencontré par les usagers de la ligne ferroviaire Clermont-Paris la nuit du 19 au 20 juillet dernier, Delphine Lingemann, Députée du Puy-de-Dôme, a rencontré Clément Beaune, Ministre délégué aux Transports, au Ministère des Transports à Paris, vendredi 22 juillet 2022. Interview vidéo exclusive dans cet article !


Sensible aux indignations exprimées par les usagers suite aux très mauvaises conditions de transports subies sur cette ligne, DelphineLingemann a interpellé le Ministre sur la nécessité d’agir.

Elle a rappelé que, pendant de trop nombreuses décennies, la desserte de l’Auvergne a été complètement ignorée alors que l’axeferroviaireClermont-Paris fait pourtant partie des trois lignes structurantes des trains d’équilibre des territoires.

Des engagements ont été pris de la part de l’Etat ces dernières années :

  • Régénération de la ligne
  • Mise en place d’un nouveau matériel roulant déployé d’ici 2026 afin de garantir l’adaptation des sites de garage, l’admissibilité du matériel roulant sur le réseau et sa mise en service dès 2023 ;
  • Projet de modernisation visant à améliorer les performances et notamment les vitesses de la ligne avec 130M€ d’investissements envisagés et portés par l’accord de relance ferroviaire Etat-Région.

La députée du Puy-de-Dôme a rappelé l’urgence à agir et à agir ensemble. Convaincue du principe que « l’union fait la force d’un territoire », elle a rappelé au Ministre que l’ensemble des parties prenantes sur le terrain étaient prêtes à travailler collectivement à ses côtés pour faire avancer le dossier au-delà des clivages politiques. C’est un point sur lequel tous les acteurs locaux s’accordent.

Delphine Lingemann a interpelé le Ministre sur plusieurs pistes de réflexion à mener avec l’ensemble des parties prenantes, telle que l’inscription du projet de rénovation de la ligne Clermont–Paris dans les grands projets prioritaires en matière de transport, la désignation d’un interlocuteur unique habilité au niveau du Ministère des Transports afin de suivre ce dossier au plus près, l’accélération du calendrier de mise en œuvre de la programmation de la rénovation, l’augmentation des cadencements et la volonté d’œuvrer pour l’instauration d’un tronçon de ligne commun et équilibré au départ de Paris vers Limoges et Clermont.

Au terme de l’entretien, Clément Beaune, Ministre délégué aux transports, a acté l’organisation d’une réunion de travail début septembre réunissant l’ensemble des parties prenantes, élus, acteurs économiques et associations d’usagers, mobilisés sur ce dossier.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !