webleads-tracker

Conseil, Audit, Expertise

Transformation digitale : 7 conseils clés pour évangéliser en interne

Transformation digitale : 7 conseils clés pour évangéliser en interne

Passer le cap de la transformation digitale n’est pas une mince affaire pour une entreprise. Il ne suffit pas que les porteurs du projet en interne soient convaincus du bien-fondé du nouvel outil qu’ils envisagent d’intégrer pour que celui-ci soit facilement adopté par les collaborateurs. En effet, le plus grand challenge d’un projet de ce type réside dans l’art et la manière d’accompagner l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise dans le processus de transformation digitale. Pour une transition réussie, Yousign délivre ses 7 conseils clés.


Parce que la transformation digitale permet aux entreprises de gagner en compétitivité et de simplifier leur quotidien avec des processus simples et automatisés.”

 

Définir un ou plusieurs objectifs concrets
Il est indispensable que les collaborateurs soient clairement informés de là où le projet va les mener. Pourquoi veut-on faire évoluer l’organisation actuelle ? Quels aspects désire-t-on améliorer précisément ? Ces questions devront être abordées d’entrée de jeu pour leur apporter un maximum de visibilité.

Expliquer dans quelles mesures les processus vont changer
Présenter l’avant et l’après du projet est vital pour bien impliquer les collaborateurs dans la transformation de l’entreprise. Quelles parties prenantes vont être touchées ? Quels outils vont être imbriqués ? Le rôle de chacun dans ce changement majeur doit être déterminé afin de préparer le terrain et amener les nouveaux outils dans le processus.

Préparer un schéma explicatif
L’idée sera de présenter le fonctionnement attendu de l’outil au sein des différents services. Les collaborateurs vous remercieront de privilégier l’aspect visuel pour leur présenter le projet au lieu de les assommer avec des dossiers indigestes à lire. Le schéma s’intégrera plus facilement dans leur esprit.

Échanger sur les bénéfices de l’outil
Gain de temps, gain d’espace, efficacité, limitation des erreurs : tous ces bénéfices qui découleront de la mise en place du nouvel outil doivent être mis en lumière, au niveau général pour l’entreprise comme au niveau particulier pour les collaborateurs.

Mettre en œuvre le projet avec les bons partenaires internes et externes
Les partenaires du projet doivent être identifiés et leur rôle déterminé. Une roadmap solide devra être élaborée en incluant la réalisation d’une première version de test fonctionnelle.

Aider les collaborateurs à se projeter
Une fois que les premiers tests techniques ont été concluants, les collaborateurs pourront à leur tour tester l’outil et se familiariser avec lui. Cette étape est incontournable, le retour des utilisateurs permettra d’affiner la version finale à déployer et d’apporter des correctifs au fur et à mesure.

Communiquer en interne sur les grandes étapes du projet
Les grandes étapes du projet devront être rythmés par des présentations qui permettront aux collaborateurs de prendre connaissance très tôt de l’avancée du projet. La communication interne doit être garante d’une cohérence globale et démontrer l’évolution de l’organisation.

Tout ce qui transite au sein de l’entreprise sous format papier fait perdre un temps considérable. Dématérialiser tous les processus de contractualisations : signatures de devis, contrats de travail, mandats de prélèvement, ordres de paiement ou de missions, … permet aux entreprises de se recentrer sur la valeur ajoutée qu’ils produisent. Aujourd’hui, la dématérialisation fait gagner plus de 50% de temps de traitements et 30% de contractualisations en plus lorsqu’on passe au zéro papier. » explique, Luc Pallavidino, CEO de Yousign

Crédit photo : www.freepik.com – Designed by snowing



Une rubrique de libre opinion du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !