webleads-tracker

Industrie

Transition énergétique | Clermont Auvergne Métropole en action

Transition énergétique | Clermont Auvergne Métropole en action

En 2015, la loi sur la transition énergétique prévoyait d’augmenter par 5 la production d’énergie renouvelable et d’énergie récupérable d’ici 2030. Clermont Auvergne Métropole continue sa politique de transition énergétique. La métropole accélère le déploiement de réseaux de chaleur alimentés par des énergies renouvelables ou de récupération. En 2026, l’objectif est d’avoir plus de 20 000 équivalents-logements raccordés. L’investissement total de ces projets est de 65 millions d’euros.


Un projet pour le climat 

La métropole clermontoise adopte en 2019 le Schéma de Transition Energétique et Ecologie. Cette dernière souhaite devenir un territoire à énergie positive à partir de 2050. Cet objectif pourra être tenu si Clermont Auvergne Métropole diminue les consommations énergétiques du territoire tout en couvrant les besoins du territoire en utilisant des énergies renouvelables. Plusieurs chantiers sont déjà en cours notamment l’extension des réseaux de chaleur urbains qui est depuis 2017, une compétence métropolitaine.

Pourquoi installer un réseau de chaleur ?

Un réseau de chaleur urbain est une installation de production et de distribution d’énergie qui permet de fournir la chaleur nécessaire au chauffage et à l’eau chaude sanitaire à l’échelle d’un ou plusieurs quartiers. Ils sont des outils puissants pour décarboner la ville. Ils centralisent la production de chaleur dans une chaufferie grâce aux énergies renouvelables, la distribution se fait grâce aux réseaux enterrés.

La métropole compte déjà 4 réseaux de chaleur, un à Beaumont , un à Royat et deux à Clermont-Ferrand. Les chaufferies sont essentiellement alimentées par du bois issu de la production puydômoise et complétées par du gaz naturel. Actuellement, les 4 réseaux produisent pour 8000 équivalents-logements dont 5600 logements.

Pour continuer cette transition écologique, la métropole a décidé en 2020 d’augmenter les 2 réseaux clermontois de 15 km. Ce déploiement permettra en 2022 d’alimenter de nouveaux bâtiments comme des écoles, des résidences et copropriétés, sur les secteurs d’Estaing, la Gare et République mais aussi le 92 d’infanterie et le site de Cataroux Michelin. Ce projet permettra de raccorder 4000 logements supplémentaires.

Un nouveau réseau de chaleur à Saint-Jacques 

Un nouveau réseau va être créé dans le quartier de Saint-Jacques et sur une partie des communes d’Aubière et de Beaumont. Le réseau fera 34 km et desservira 10 000 équivalents-logements. Ce projet fait partie des plus importants au niveau régional.

Le territoire en chiffres

Actuellement, 50% de nos consommations énergétiques concernent les besoins de chaleur. D’ici 2026, les réseaux parcourront 70 km sous la métropole pour desservir 20 000 équivalents-logements. Cet impressionnant développement permettra d’économiser 25 000 tonnes supplémentaires de CO2 par an, soit un retrait de 10 000 voitures.

Clermont Auvergne Métropole montre son implication pour devenir un territoire zéro carbone. Elle fait partie des territoires les plus actifs à ce sujet.

 



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !