webleads-tracker

Tendances Éco

Ukraine | L’Europe livre une guerre économique à la Russie

Ukraine | L’Europe livre une guerre économique à la Russie

Avec l’invasion de l’Ukraine par les forces russes le 23 février, l’Europe et les Etats-Unis ont mis en place des sanctions économiques inédites contre la Russie. L’objectif est de pénaliser l’économie de cette dernière en guise de représailles.


Pour dissuader la Russie de poursuivre son invasion de l’Ukraine, les Etats-Unis et l’Europe ont décidé de l’isoler économiquement. 

Dans un premier temps ce sont les comptes bancaires des oligarques russes qui sont gelés, soit 500 personnes, touchant plusieurs milliards d’euros. Ces hommes d’affaires et proche de Vladimir Poutine ont à titre personnel des nombreux biens immobiliers et actifs financiers en Europe et aux Etats-Unis.

Par ailleurs, de nombreuses banques et grandes entreprises russes se verront interdire d’emprunter de l’argent aux Etats-Unis et en Europe. Dans l’incapacité d’emprunter, les banques et entreprises russes ne pourront plus investir entrainant de fait, un affaiblissement de l’économie russe sur le moyen et long terme.

Les entreprises européennes n’ont plus le droit d’exporter de composants électroniques et de logiciels aux entreprises russes. Ces dernières se voient privées des technologies vitales pour l’industrie aéronautique, spatiale et pétrolière. 

Quant aux Etats-Unis, ils vont supprimer la moitié de leurs importations vers la Russie. Les compagnies aériennes russes vont aussi être interdites de traverser l’espace aérien ou de se poser sur le sol européen, obligeant les avions à faire des grands détours ou à ne plus décoller.

La sanction économique la plus dure à adopter pour l’Europe est l’exclusion de la Russie du système Swift. Il est l’un des plus grands réseaux de messagerie bancaire et financière mondiale, il permet les règlements interbancaires entre les établissements financiers.

La suppression des banques russes du réseau ralentirait le système financier et l’économie du pays. Cependant cette sanction pèserait gros sur les entreprises allemandes qui ne pourraient plus régler les paiements de livraison d’énergie. Finalement un accord a été trouvé entre l’Union Européenne et les Etats-Unis. Il comprend l’exclusion d’un grand nombre de banques du réseau, impactant directement la Russie.



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !