webleads-tracker

Tourisme, restauration

“Un autre tourisme s’invente ici”

“Un autre tourisme s’invente ici”
Les Directeurs des Parcs du Massif Central réunis dans le Livradois Forez pour un séminaire de travail en commun

Ici c’est le Massif central qui veut faire du tourisme un levier du développement économique et de la revitalisation des zones de montagne. Cette deuxième édition du concours «Un autre tourisme s’invente ici» a pour objet de mettre en lumière la diversité et la richesse du Massif central.


 S’unir pour exister

L’Auvergne n’a pas une image forte comparée aux grandes destinations touristiques et la clientèle étrangère semble ne pas l’avoir totalement découverte encore. C’est également vrai pour tout le Massif Central qui cependant abrite le plus grand espace préservé d’Europe avec ses 10 Parcs naturels que sont les Volcans d’Auvergne, le Livradois-Forez, le Pilat, les Monts d’Ardèche, les Grands Causses, les Causses du Quercy, Millevaches en Limousin, le Morvan, le Haut-Languedoc et  le Parc national des Cévennes.

Il y a une quinzaine d’années les 10 Parcs du Massif central ont créé l’IPAMAC (Inter Parcs du Massif Central ) pour mettre en réseau l’ensemble des parcs et conduire un projet territorial de développement durable autour des thématiques du tourisme et de l’attractivité. Le rapprochement des Parcs au sein d’une structure de mutualisation et d’échange de pratiques s’est traduit au fil des années par l’adhésion à la charte européenne et la création de la marque parc. Ces outils partagés témoignent d’une vision collective porteuse de sens à l’échelle Massif Central et lui donne une visibilité européenne en termes de certification des prestations de tourisme.

Depuis 2007, grâce à des politiques d’accueil, la revitalisation est en marche “Ça fonctionne,  nous constatons une inversion de la tendance avec des installations récentes d’activités économiques et de nouveaux porteurs de projets touristiques qui s’installent “ constate madame Corinne Mondin, Présidente le l’Office du tourisme inter-communautaire.

Des territoires d’exception

Depuis 2002, les Parcs naturels du Massif Central se sont donc engagés dans le développement d’une activité touristique adossée à des valeurs fortes : qualité environnementale, éco-citoyenneté, respect des ressources naturelles, culturelles et sociales, développement économique et épanouissement des hommes. Sur ces ” territoires d’exception “ comme les appelle Roger Gardes, Président du Parc régional des Volcans d’Auvergne,” on doit pouvoir dire qu’on sait monter des gros projets avec des budgets conséquents comme être sur la qualité avec des petits projets en relation avec nos villages”. Au coeur de ces territoires en mouvement, c’est un tourisme différent,  porteur de sens et de valeurs, riche de rencontres et d’échanges que vient chercher le voyageur. Un tourisme qui s’adresse au citadin dot la demande est de pouvoir se déconnecter le temps d’un week-end, d’une semaine et s’immerger dans la nature. Ce que recherchent ces nouveaux touristes c’est de l’authentique : des produits du terroir, un espace protégé, une nature préservée qui leur permette de se resourcer, de l’hébergement haut de gamme.

les Parcs affirment une volonté forte d’accueillir de publics de toute nature : des groupes, des familles, des scolaires tout en sachant s’adapter à tous les modes de tourisme actuel. Cette capacité d’adaptation des différentes structures aux séjours longs, courts, sans formule imposée mais avec des durées à la carte répondent à une nécessité de souplesse. Ces acteurs du tourisme ont aussi le souci d’offrir une très grande qualité de prestations tout en maîtrisant les coûts de façon à introduire une mixité sociale sur les sites de vacances et à donner aux groupes à petit budget une accessibilité, notamment aux scolaires. Certaines structures proposent même une aide à la constitution d’un dossier de demande de subventions pour les écoles.

Un concours pour valoriser les démarches

Afin de valoriser l’engagement de ces prestataires et leur ancrage dans les territoires des Parcs, le réseau IPAMAC a mis en place un concours destiner à acroître la visibilité d’actions exemplaires et de provoquer un partage d’expériences en faisant se rencontrer les acteurs du tourisme.

Trois catégories de créateurs d’entreprises ou d’activités de tourisme ont été appelés à concourir : les hébergeurs, les promoteurs d’événementiels, les porteurs d’activités de découverte et de loisirs.

La thématique de la deuxième édition de ce concours porte sur l’accessibilité du tourisme à tous ” parce que les vacances et les loisirs se doivent d’être pour tout le monde, parce que le tourisme contribue à la mixité sociale et parce que des professionnels du tourisme s’engagent à rendre leur offre accessible” indique le cahier des charges.

Les membres du jury, composé de techniciens et élus des Parcs et de leurs partenaires tels le Comité régional de développement touristique de l’Auvergne, l’UNAT Rhône-Alpes, l’Agence Nationale des Chèques Vacances, Accueil Paysan Massif central, Mountain Wilderness, Acteurs du tourisme durable, ont audité chaque concurrent et proposé 3 prix par catégorie :

Hébergement  : 1er prix : Le Refuge du Ptit âne situé à Berbézit (Haute Loire, au coeur du PNR Livradois-Forez), 2ème prix : Berlats (PNR du Haut-Languedoc), 3ème prix : Ethic Etape Clair Matin, pour des séjours de groupes à Saint-Ours-les-Roches (PNR des Volcans d’Auvergne)

Activités de découvertes et de loisirs : 1er prix : La Chartreuse de Sainte-Croix en Jarez (PNR du Pilat) , 2ème prix : Le Vélorail du Cézallier (PNR des Volcans d’Auvergne), 3ème prix : La Cité des Insectes (PNR de Millevaches en Limousin)

Evènementiel : 1er prix : Jazz au sommet (PNR du Pilat), 2ème prix : Les Journées de la laine et du feutre (PNR de Millevaches en Limousin), 3ème prix : Natural Games (PNR des Grands Causses)

 Le plus difficile pour le jury n’aura pas été de devoir sélectionner 9 réalisations  mais de ne pouvoir en retenir que 9 du fait de l’originalité et de l’esprit novateurs



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !