webleads-tracker

Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Voyage

Un bilan d’été positif pour le tourisme en Auvergne

Un bilan d’été positif pour le tourisme en Auvergne

Selon une enquête réalisée par Novamétrie*, la saison touristique estivale en Auvergne Rhône-Alpes se termine sur un bilan positif, avec un véritable engouement pour l’Auvergne. Plus de 7 professionnels du tourisme sur 10 s’estiment satisfaits.


L’été 2016 en Auvergne Rhône‐Alpes a été de bonne facture et 73% des professionnels se déclarent satisfaits de son déroulement. Cette satisfaction se manifeste sur l’ensemble des territoires qui composent la nouvelle région (73% en milieu urbain, 71% à la campagne, 73% à la montagne).

21 % des touristes viennent de l’étranger

Si le mois de juillet avait rassuré les professionnels, le mois d’août a tenu toutes ses promesses (78% des professionnels en sont satisfaits avec une pointe à 81% en montagne). C’est la confirmation que le succès ou l’échec d’une saison d’été est fortement lié à ce mois d’août. Ce succès est également fortement corrélé à la météo qui s’est avérée très favorable en août notamment en montagne et à la campagne. Les territoires d’Auvergne Rhône‐Alpes disposant de nombreux points d’eaux et lacs ont enregistré de bonnes fréquentations. A contrario, les territoires urbains ont vu leurs fréquentations se contracter durant ce mois. Le taux d’occupation moyen des hébergements marchands s’établit à 60% sur l’ensemble de la saison d’été, soit un niveau sensiblement équivalent à l’été 2015.

La fréquentation globale de la saison est plutôt stable, même si 35% des professionnels enregistrent une baisse à ce niveau. Cette baisse est principalement ressentie pour les clientèles étrangères, ‐4% par rapport à 2015. En effet, de nombreux professionnels estiment que la clientèle française était bien présente, voire en progression, notamment pour les clientèles d’Ile‐de‐France. Les principales clientèles françaises de la Région Auvergne Rhône‐Alpes restent les habitants de la région elle‐même, l’Ile‐de‐France, ceux de la région Hauts de France, la Bretagne et PACA. 21% des touristes de la région Auvergne Rhône‐Alpes viennent de l’étranger, avec comme trio de tête les Belges, les Néerlandais et les Anglais. Les professionnels font état d’une stabilité de la durée moyenne de séjour qui s’établit à 4,8 jours (5,4 jours en montagne, 4 jours en ville et 4,3 jours à la campagne).

Zoom sur la destination Auvergne

Le taux de satisfaction des professionnels auvergnats pour l’ensemble de la saison d’été est de 73%. Les prestataires de loisirs et les gestionnaires de campings et chambres d’hôtes sont les plus satisfaits de la saison 2016. Le niveau de satisfaction atteint 83% pour le mois d’août, soit 8 points de plus qu’en août 2015, un record. Les gestionnaires de campings, chambres d’hôtes et villages vacances pointent à 93% de professionnels satisfaits au mois d’août. Les hébergements auvergnats affichent un taux d’occupation moyen de 60% sur la saison. Les zones urbaines (64%) et les villages vacances (71%) enregistrent les meilleures performances. Le mois d’août (65%) s’avère donc plus performant que le mois de juillet (54%), avec un pont du 15 août particulièrement réussi.

La fréquentation de la saison 2016 est globalement stable par rapport à la saison 2015, même si l’on note qu’un tiers des professionnels se déclarent en recul pour un quart d’entre eux en hausse. Les prestataires de loisirs, gestionnaires de centres d’accueil, villages vacances et chambres d’hôtes sont plus nombreux (30%) à noter une progression de fréquentation cet été.

Comme dans le reste de la région, les professionnels auvergnats mettent en avant une clientèle étrangère en retrait. Elle représente 15% de la fréquentation en août 2016 contre 18% en août 2015. Les Belges et les Néerlandais arrivent largement en tête devant les Britanniques et les Allemands. La clientèle française est bien présente, principalement l’Ile‐de‐France suivie par l’Auvergne Rhône‐ Alpes et la Bretagne.Pour la saison d’été 2016, la durée moyenne de séjour en Auvergne est de 4,5 jours. Les professionnels estiment que cette durée est stable par rapport 2015. Toutefois, les gestionnaires de campings considèrent que les séjours se rallongent, alors que les propriétaires de chambres d’hôtes perçoivent un raccourcissement.

* Enquête téléphonique réalisée par Novamétrie pour le compte du Comité Régional de Développement Touristique d’Auvergne et de Rhône‐Alpes Tourisme du 17 au 22 août 2016 auprès de 800 professionnels du tourisme, selon la méthode des quotas (département, type d’activité, espace).



Communiqué de presse du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !