webleads-tracker

BTP, construction, immobilier

Un choix d’avenir fait dans le passé

Un choix d’avenir fait dans le passé

Dans sa production comme dans son management, Alveolkustic est une entreprise construite autour des solutions digitales. Parce que son patron a fait le choix du numérique… au siècle dernier.


Pour Raymond De La Bastie la question de la transition numérique relève du passé. En 1996, il a fait le choix de « tout numériser » en adoptant des outils de gestion électronique de la documentation de Novaxel. Pour le patron de Alveolkustic, «en 2015, la question ne devrait plus se poser. La révolution digitale est un fait. La seule question qui se pose aujourd’hui est comment bien l’utiliser, comment suivre les évolutions qui sont très rapides, d’où la nécessité d’être bien conseillé ».

Ce qui est visiblement son cas car, depuis près de 20 ans, il fait confiance au même prestataire, Novaxel. Et visiblement, il n’est pas le seul. A la fin des années 90, il gère la filiale française d’un groupe japonais/suisse/allemand et quand il soumet à son patron suisse l’idée de dématérialiser toute la documentation, ce dernier lui donne « feu vert » malgré le grand attachement pour le papier. Selon lui, les Français sont des précurseurs dans le domaine de l’innovation et de l’organisation…

Changer les horaires et les habitudes

Les autres investigateurs de cette initiative sont les femmes qui travaillent aux côtés de Raymond De La Bastie et qui demandent de réduire leurs horaires à 32 heures par semaine. « Le premier problème qui a découlé de cette demande d’aménagement d’horaires était le partage de la documentation. Il fallait qu’à tout moment, mes collaboratrices et moi-même puissions accéder aux documents. Une fois ce problème résolu grâce au logiciel de gestion, nous nous sommes confrontés au deuxième, non moins complexe, le classement. Il faut que tout le monde apprenne d’abord, à ranger, ce qui n’est pas toujours le cas quand on traite des documents papier… ».

Ensuite, il a été indispensable d’adopter une méthodologie de classement adaptée à l’outil, efficace et commune, s’assurer de l’accès aux données depuis n’importe quel ordinateur, les synchroniser sur plusieurs appareils, gérer la traçabilité, la sécurité et la qualité du suivi de ces données. En bref, travailler en cloud. Si cette méthodologie est loin d’être innée, si elle exige de nombreux ajustements, y compris dans les relations interpersonnelles au sein de l’entreprise, à terme « elle n’a que des avantages. Même si au début cela n’a pas été facile, personne ne songerait revenir en arrière ». En effet, les bénéfices sont multiples : gain d’espace, de ressources, de temps et d’argent. « Pour tous, ces changements nous ont apportés une grande liberté dans notre emploi du temps, j’ai ainsi possibilité d’atteindre mes clients en toute autonomie, sans l’aide de mon assistante ».

Du « sur-mesure » grâce au numérique

Quand, en 2012, Raymond De La Bastie créé Alveolkustic, il adopte un fonctionnement déjà bien rodé. Mais dans sa nouvelle structure il trouve de nouvelles applications du numérique. En développant une approche « sur-mesure » de l’acoustique, « notre raison d’être est la garantie du résultat. C’est grâce au numérique que nous sommes en mesure d’apporter cette garantie aux clients ». Travaillant pour une cible très large, allant des professionnels aménageurs de bureaux, par les open-spaces dans les entreprises, les collectivités, la restauration, les lieux de culte et jusqu’à certains particuliers, Alveolkustic cherche à se différencier. Il dispose de son propre bureau d’études qui apporte son savoir-faire quant au développement, à la réalisation et à l’installation de ces solutions acoustiques et audiovisuelles. Que ce soit pour la gamme de produits standards ou l’ensemble des réalisations. Et, parce que le traitement acoustique d’un lieu doit être réfléchi et étudié, chaque projet fait l’objet d’une étude technique permettant de définir précisément les problématiques rencontrées et ainsi sélectionner une solution adaptée. Les outils numériques sont les seuls à permettre cette performance. Calibrer l’usage des produits par rapport à l’acoustique des lieux, traiter des fichiers à distance, transporter des plans sans se déplacer, les logiciels de simulation offrent ces solutions, inimaginables jusqu’à récemment.

Expérience positive

« Dans notre entreprise tout est numérisé et j’ai du mal à envisager mon travail autrement, affirme le PDG. Désormais nous pouvons nous investir dans des projets du BTP. Nos outils nous permettent de numériser des bâtiments sur plan, de connaître le résultat acoustique avant que le bâtiment n’existe et d’apporter des solutions très en amont ».

Cette expérience personnelle très positive motive la participation de Raymond De La Bastie dans Up numérique. Il trouve très stimulant de partager sa conviction de l’impact positif de l’innovation dans le développement de l’entreprise. «Ces outils rendent possible des ouvertures (à l’international par exemple), ce qui n’était qu’un rêve inaccessible auparavant. En France, les entreprises, surtout les jeunes, l’ont bien compris, contrairement à certains milieux politiques. Néanmoins, je reste très optimiste et je prends beaucoup de plaisir à échanger dans ce réseau avec des personnes dynamiques et ouvertes sur le monde et le progrès ».

 



Publi-rédactionnel

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !