webleads-tracker

Psycho, Social, Bien-être

Un métier en plein essor : coach humaniste !

Un métier en plein essor : coach humaniste !

A la fois “passeur” et “facilitateur”, Roger Daulin accompagne les personnes à “oser vivre pleinement ce qu’elles sont” et cela passe par des étapes de questionnements dont l’accompagné trouve les réponses et les ressources nécessaires par lui-même. Un coaching au-delà du développement personnel qui aide la personne à accomplir une vie meilleure pour elle, en phase avec ses propres objectifs de vie. L’approche du coaching humaniste est aujourd’hui de plus en plus plébiscitée par les particuliers comme par les entreprises. Explications.


Roger DAULIN, vous êtes coach humaniste, directeur de Ecol’COACH Lyon, organisme de formation au coaching de vie, quelles sont les spécificités de votre métier ?

“Je suis un passeur et un facilitateur comme d’autres l’ont été avant moi. De tout temps des hommes ont accompagné des hommes : je suis un de ceux-là aujourd’hui. Le coaching humaniste –ou coaching de vie- est l’appellation contemporaine d’un dispositif d’accompagnement qui appartient au patrimoine de l’humanité. Je suis dépositaire, je l’espère en toute humilité, d’une pratique simple en apparence qui est l’art du questionnement. Socrate l’a immortalisé en son temps… Cette simplicité relative consiste à être là, en présence, et à accueillir l’autre tel qu’il est, dans sa globalité : corps, âme et esprit. J’accueille une personne qui exprime une demande. Je la reçois avec bienveillance, disponibilité et je l’accompagne jusqu’à ce qu’elle trouve par elle-même ses réponses à ses questionnements et qu’elle s’épanouisse grâce à un objectif réalisé.”


Vous aidez des personnes à aller mieux en quelque sorte…

“En tant que coach humaniste, je les accompagne à expérimenter de nouvelles voies, à poser un regard différent sur les situations présentes, à oser vivre pleinement ce qu’elles sont. Contrairement à certaines représentations médiatisées du coaching, le coaching humaniste accueille et accompagne la personne dans ce qu’elle a de vivant et de profond en elle. Le dispositif d’accompagnement mis en place conduit inévitablement à un processus d’évolution et de transformation.”


Quelles différences faites-vous entre un coach et un coach humaniste ?

“Il ne vous aura pas échappé que « le monde du coaching » véhicule des sensibilités différentes. Pour beaucoup, le coach est celui qui sait, qui possède la bonne formule et qui tente de l’inculquer « à son poulain ». Il est alors entraîneur, formateur et conseiller. Le coach humaniste évolue sur un autre terrain. Il propose un dispositif basé sur la relation d’accompagnement. Elle implique une dynamique relationnelle particulière, celle de permettre au client de trouver par lui-même les réponses à ses questionnements. Le coach humaniste pose le postulat que seul le coaché peut trouver la réponse la plus complète, la plus juste, la plus pertinente pour lui-même. Pour cela, le coach humaniste doit acquérir une grande finesse et subtilité dans l’art de questionner et d’accompagner le client afin qu’il parvienne là où cela fait sens pour lui.

Le coach humaniste a comme intentionnalité d’augmenter chez le client son degré de conscience à vivre ce qu’il souhaite vivre, à décider ce qui est le plus approprié et à trouver en lui les ressources nécessaires pour le réaliser. Quels sont les grands bénéficies pour le client de s’inscrire dans une telle démarche ? Il éclaire son existence, clarifie ses besoins, conscientise ses aspirations profondes et trouve en lui les moyens et les capacités pour les incarner !”

Cela ressemble à du développement personnel…

“C’est beaucoup plus que cela ! Bien sûr, l’accompagné acquiert plus de confiance, d’autonomie, d’authenticité, de puissance, de créativité et la capacité à vivre des relations ou des projets avec fluidité et justesse. Mais, surtout, le coaching humaniste privilégie l’expression des besoins fondamentaux, les éclaire et facilite l’émergence de stratégies pour les satisfaire. Le coaching humaniste libère et pousse à l’action. Il y a pour l’accompagné de la clarification, de la compréhension, de la mobilisation et de la mise en œuvre. Il ne s’agit pas seulement de rêver à une vie meilleure, mais bien de l’accomplir. L’avancée est subtile, profonde, épanouissante et elle pousse à envisager autrement le lien à l’autre, ainsi que l’art et la manière d’être en interaction différemment avec le monde extérieur.”

Le coaching humaniste apparaît comme une clef pour plus de bien-être…

“Le coaching humaniste engage le client à conscientiser ses aspirations profondes et à se positionner avec plus de justesse dans sa vie, en recevant et en accueillant la réalité telle qu’elle est pour lui. Le coaché est ainsi amené à œuvrer avec objectivité, lucidité et clairvoyance dans son quotidien. Cela suppose pour ce dernier, à préférer développer des stratégies relationnelles et comportementales libératrices, innovantes et épanouissantes plutôt qu’à lutter frontalement contre les évidences. Et puis, le coaching humaniste souligne le fait que chacun est en interdépendance avec autrui. Il y a certes une prise en compte des besoins profonds et de la nécessité de les réaliser mais en prenant soin des relations présentes avec autrui.”

Et pour le coach humaniste, qu’est-ce que cela suppose dans l’exercice de son métier ?

Pour tout coach humaniste, il existe un postulat incontournable : chaque personne a de la valeur et exige d’être considérée telle qu’elle est, là où elle en est. La légitimité d’être reconnue pour ce qu’elle est, pose le contrat relationnel de base entre le coach humaniste et la personne accompagnée. Le coach humaniste n’exerce aucune influence sur le coaché et il ne cherche pas à l’orienter ni à le formater. Il accompagne le client là où il souhaite se rendre, veillant simplement à faciliter sa progression par des questionnements et un accompagnement bienveillant.

Devenir coach humaniste nécessite un apprentissage…

“Être coach humaniste nécessite en effet de développer une présence à soi et à l’autre, dans un cadre clairement identifié qu’est la relation d’accompagnement. C’est une posture, une manière d’être et un art du questionnement… C’est un métier profondément humain. Une formation pratique, théorique et professionnalisante est nécessaire. A Ecol’COACH à Lyon, nous formons chaque année des coachs humanistes qui trouvent à exercer leur métier auprès de particuliers en quête d’épanouissement dans leur vie relationnelle, affective et professionnelle. Sans oublier que le coaching humaniste trouve depuis quelques années sa place, avec succès, dans l’entreprise.
Etre coach humaniste, c’est bien plus qu’un métier : c’est un art, une passion…”, conclut Roger DAULIN, directeur de Ecol’COACH.

logo ecol coach
Ecol’coach
25 rue Philippe de LASSALLE 69004 LYON
Tél. : 04 78 30 14 87
Mail : ecol-coach@orange.fr
www.formation-ecolcoach.fr



Un publi-rédactionnel du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !