webleads-tracker

Sciences, Santé

Un nouveau pôle d’excellence à Saint-Etienne

Un nouveau pôle d’excellence à Saint-Etienne

 La recherche sur les maladies neuromusculaires veut gagner en visibilité en Auvergne-Rhône-Alpes, avec la création d’ici l’été d’un pôle d’excellence baptisé Alliance MyoNeurALP.


L’annonce en a été faite lundi, à l’occasion de l’ouverture à Lyon du 5e congrès international de myologie, organisé à l’initiative de l’Association française contre les myopathies (AFM-Téléthon).

“Le projet Alliance MyoNeurALP va intégrer toute la recherche de la région Auvergne-Rhône-Alpes sur les maladies neuromusculaires ainsi que les CHU de Grenoble, Lyon, Clermont-Ferrand et Saint-Etienne”, a expliqué en marge du congrès le Professeur Laurent Schaeffer, directeur de l’Institut NeuroMyoGène (INMG), catalyseur du projet. “Depuis 2010, on a instauré en Rhône-Alpes des rencontres regroupant tous les cliniciens et chercheurs” de ces quatre villes, a-t-il noté. Créé début janvier, l’INMG vise à “comprendre les maladies neuromusculaires, identifier de nouvelles cibles thérapeutiques afin de faire émerger de nouvelles stratégies thérapeutiques et de nouveaux traitements”.

Le congrès international de myologie à Lyon

L’AFM-Téléthon organisera, du 14 au 18 mars 2016 à la Cité des Congrès de Lyon, son 5e congrès international de myologie. Depuis sa première édition en 2000, le congrès international de myologie réunit les plus grands experts mondiaux de la discipline. Lors de sa dernière édition, en 2011, il a rassemblé 800 experts de 37 nationalités différentes et a permis la présentation de 400 communications scientifiques. Du 14 au 18 mars 2016, près de 900 experts de la myologie (médecins, chercheurs, cliniciens) feront le point sur les thérapies innovantes développées ces dernières années (thérapie génique, thérapie cellulaire, saut d’exon, pharmacogénétique…) et aujourd’hui à l’essai dans des maladies neuromusculaires. En moins de 30 ans, la Myologie est passée d’une science balbutiante à une discipline foisonnante. La multiplication des pistes de recherche et des avancées thérapeutiques a propulsé le muscle au rang de modèle d’innovation pour la recherche scientifique et médicale.

Source : AFP / AFM Téléthon



Communiqué de presse

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !