webleads-tracker

Formation, éducation

Un pont entre l’entreprise, l’enseignement et le digital…

Un pont entre l’entreprise, l’enseignement et le digital…

Un des rares établissements qui forment les jeunes à l’environnement digital, WEB INTERNATIONAL SCHOOL donne l’exemple en matière de transition numérique en se dotant d’outils qui modernisent l’enseignement et l’adaptent à la demande des entreprises.


Avec sa triple expérience professionnelle dans l’entreprise, l’enseignement et le numérique, Bruno Perinel, directeur délégué de WEB INTERNATIONAL SCHOOL (WIS) a la conscience accrue de la nécessité d’établir un lien entre ces trois « mondes » qui ne se côtoient pas ou peu. Diplômé de l’ESLSCA Paris, il fait la première partie de sa carrière dans les services informatiques et le conseil. Depuis 9 ans dans l’enseignement supérieur privé, il conçoit et met en place WIS, l’école du WEB, dans 5 villes en France. Notamment pour répondre à la demande des entreprises de trouver des jeunes formés à l’environnement digital (multi compétence) avec, en plus du côté technologie web et design, une dimension e-commerce. WIS s’appuie sur 4 écoles : IDRAC pour le marketing management, EPSI pour l’informatique, Sup de Com pour la communication et le design et IFAG qui apporte une dimension entrepreneuriale et innovante. L’école propose un parcours en 3 ans avec une possibilité d’alternance et 98 partenariats internationaux pour pouvoir effectuer un semestre à l’étranger.

Des nouveaux métiers

« Nos enjeux sont de faire prendre conscience aux jeunes que de nouveaux métiers arrivent et qu’il faut apprendre à travailler différemment, explique M. Perinel. Les entreprises sont en train de prendre leur virage digital et ne trouvent pas ces compétences à la sortie des écoles. L’enseignement supérieur doit s’adapter à ces nouveaux besoins tout en mettant en place une nouvelle pédagogie plus transversale et plus proche des technologies numériques ».

Chargé du réseau « Compétences & Développement », Bruno Perinel met en pratique sa vision à travers une plate-forme e-learning, des études sur les MOOC et des Serious Game appliqués au modèle pédagogique de l’école.

« Depuis 5 ans nous avons effectué de gros investissements dans les logiciels, le CRM, la veille, le site web 2.0, le référencement et, plus récemment, dans l’e-learning et dans les contenus pédagogiques, les learninglab, les MOOC, mais également dans l’accompagnement au changement de nos enseignants et intervenants. Ces investissements ont eu comme impact de devoir repenser les locaux et l’agencement des salles et du mobilier associé dans nos campus. Nous avons dû également faire évoluer notre architecture informatique et réseaux afin de mieux la dimensionner et la sécuriser en prenant en compte la Visio conférence multi campus ».

Repenser la pédagogie

Ces nouveaux outils sont également un facteur d’amélioration du niveau de formation grâce à une plus grande personnalisation par des parcours intégrant le numérique. Aujourd’hui WIS est une des écoles expérimentales du réseau C&D pour le blended learning (un mix entre des cours en présentiel et en ligne), les classes inversées (acquisition des fondamentaux en ligne et travaux pratiques en présentiel) et l’enseignement en mode projet. L’établissement, avec l’IDRAC, a été parmi les premiers à utiliser la solution VDoc de Visiativ, « un groupe avec lequel nous partageons la même sensibilité sur le sujet numérique. Ils sont pour nous à la fois un prestataire très à l’écoute de nos besoins et spécificités, et un partenaire qui a la même vision de l’impact du numérique dans le développement économique. Nous travaillons actuellement sur la formation continue. Les outils proposés apporteront davantage de souplesse et de capacité à nous adapter au rythme des salariés ».

Former les dirigeants

C’est dans le cadre de la formation des salariés mais aussi des dirigeants que s’ouvre un deuxième champ de partenariat entre les deux structures. Si Bruno Perinel considère que « globalement la France est en retard » dans l’introduction du numérique, il reste optimiste sur les moyens de mise à niveau des sociétés. « Le numérique nécessite une vraie réflexion sur le modèle économique de l’entreprise. Ce changement est obligatoire, voir vital. Il ne peut se réaliser avec succès que s’il est piloté par un dirigeant formé et conscient des enjeux en mobilisant ses collaborateurs ».

Car selon M. Perinel cette culture dans les entreprises est moins une question de génération que de sensibilisation du dirigeant : beaucoup de patrons français ne la possèdent pas encore, en particulier dans les grands groupes. Alors que les PME qui sont obligées de chercher des solutions moins coûteuses pour leur développement, trouvent un réel intérêt dans ces outils.

Quant aux salariés qui utilisent internet de manière généralisée dans leur vie personnelle, sont freinés dans son usage au niveau professionnel en raison de la sécurisation de l’environnement informatique de certaines entreprises. D’où l’urgence pour ces derniers de se doter des meilleurs outils à la fois sûrs et ouverts à l’ensemble des collaborateurs.

Source de développement

« C’est une nécessité absolue. Le développement numérique va contribuer à l’économique car il offre un énorme potentiel d’innovation et il est source de productivité ». Ce développement est également conjugué au fait que les marchés s’ouvrent au monde entier, d’où un accroissement du chiffre d’affaires. De même, il devient plus facile de trouver des fournisseurs avec de nouvelles expertises et des coûts de fabrication concurrentiels.

« Aussi, nous sommes partenaires d’Up numérique initié par Visiativ pour justement apporter notre savoir-faire dans des formations, des stages, des contrats en alternance, conclut Bruno Perinel. De même, nous pouvons accompagner les dirigeants dans leur formation à cet environnement digital ainsi que l’ensemble des collaborateurs en tenant compte de leur fonction et de leur niveau de culture numérique».



Un article de la rédaction du Journal de l’éco

Si vous avez aimé cet article,
partagez le !